PSA dévoile une nouvelle étape de son plan stratégique "Push to Pass".

Pour PSA, le développement passera aussi par les marchés émergents. Le groupe français vient en effet d'annoncer son retour en Inde, réalisé grâce la signature d'un partenariat avec le conglomérat local CK Birla. Dans les années 90 déjà, PSA avait tenté sa chance dans ce vaste pays en produisant localement des Peugeot 309. Le groupe avait finalement jeté l'éponge en 1997. 

Dans le détail, ce nouveau projet représente un investissement de presque 100 millions d'euros et reposera sur deux accords de joint-venture. Ainsi, PSA disposera d'une part majoritaire dans la coentreprise créée avec HMFCL, qui se chargera de "l'assemblage et la distribution des voitures particulières de PSA en Inde" (dixit le constructeur). Dans le même temps donc, PSA crée une seconde joint-venture 50/50 avec AVTEC Ltd qui assurera l'assemblage et la fourniture des groupes motopropulseurs.

Ces deux coentreprises disposeront de sites de production dans l'état de Tamil Nadu et commenceront à vendre des véhicules et des composants en 2020. Le groupe français espère assembler 100'000 voitures/an pour commencer, et précise en outre que de nouveaux investissements suivront à terme. En revanche, nous ne connaissons pas l'identité des modèles prévus pour cette région.

PSA entend ainsi profiter de la croissance du marché indien. La production de véhicules sur le plan local pourrait en effet atteindre 8 à 10 millions d'unités d'ici à 2025, contre seulement 3 millions en 2016. 

Lire aussi:

 

Abonnez-vous à la newsletter