Croissance à deux chiffres pour le marché tricolore en janvier 2017.

Après avoir progressé de 5,6% en 2016, le marché automobile français continue sur sa bonne lancée. En effet, le mois de janvier 2017 a été synonyme d'une nouvelle augmentation des immatriculations, avec 153'055 véhicules écoulés dans l'Hexagone. Cela correspond à une hausse de 10,6 % par rapport au mois de janvier de 2016, qu'il convient toutefois de nuancer. En effet, à jours ouvrés équivalents, la croissance tombe à 0,5%.

Lire aussi:

Bonne nouvelle, les constructeurs français sont globalement à la fête (+10,8% en moyenne). Peugeot occupe la première place du classement général et devance de peu Renault. Le Sochalien a immatriculé 28'530 véhicules (+13,3%), contre 27'464 pour son rival au losange (+17,3%). Citroën finit aussi ce mois de janvier dans le vert, avec 16'835 ventes (+10,4%). Les immatriculations de Dacia restent stables (8653 ventes, 0%), celles de DS continuent de s'effondrer (-31,5%).

Les firmes étrangères profitent aussi de cet élan de vitalité, avec une croissance globale de 10,3%. Le groupe Volkswagen parvient à tirer son épingle du jeu (+1,9%), et ce malgré le recul des immatriculations de la marque Volkswagen à proprement parler (10'519 unités, -5,2%). Dans le même temps, les marques satellites du géant allemand se portent globalement bien, à l'image d'un SEAT en pleine euphorie (+48,5%) : merci l'Ateca ! Signalons également les progressions des groupe FCA (+19%), Hyundai (+22,6%), Toyota (+16,6%), Nissan (+11,1%) et BMW (+5%), ainsi que la belle santé de Ford (+39,2%). En revanche, Daimler et Volvo reculent de respectivement 10,4 et 19%.

Ajoutons pour finir que la part des motorisations diesel poursuit son lent déclin entamé en 2012 et tombe à 47,9 % des immatriculations en janvier 2017.

Lire aussi: