Plus toute jeune, la Leaf continue sa route.

Nissan a décidé de légèrement réorganiser la gamme de la Leaf. Bonne nouvelle, cela se traduit notamment par une baisse des prix, qui reculent de 1400 euros en finitions Acenta et Tekna. Ainsi, les tarifs débutent désormais à 26'000 euros, hors bonus écologique (6000 euros). La gamme compte par ailleurs deux autres variantes : l'entrée de gamme Visia et, c'est une nouveauté, la déclinaison entreprise Business Edition réservée aux professionnels.

Lire aussi:

Par ailleurs, la batterie 24 kWh disparaît définitivement du catalogue. Par conséquent, toutes les Leaf embarquent désormais la batterie de 30 kWh, synonyme d'une autonomie théorique de 250 km (selon le cycle NEDC). Contrairement à ce qui se pratique chez Renault, la location des batteries n'est pas un passage obligé, dans la mesure où les clients peuvent aussi acheter leur voiture intégralement.

Cette petite mise à jour permettra peut-être à la Leaf de poursuivre sa dynamique positive. En 2016, la voiture a occupé la deuxième place du marché de l'électrique en France (3887 unités, +76%), derrière la Renault Zoé. Encore assez différentes sur le plan technique, ces deux stars issues du même groupe feront à terme plate-forme commune. Pour le moment, aucune date de lancement n'a été évoquée concernant la future Leaf, qui pourrait toutefois voir le jour à la fin de la décennie. On sait simplement que la voiture embarquera le système de conduite semi-autonome ProPilot. Naturellement, les performances et l'autonomie seront également revues à la hausse.

Lire aussi: