L'année 2017 commence mal.

Bien que le nombre d'accidents corporels soit en baisse de 3,4%, la mortalité routière a augmenté de 8,9 % en janvier 2017. 257 personnes ont trouvé la mort sur les routes, contre 236 en janvier 2016 (+21 décès). En conséquence, la tendance sur les 12 derniers mois est elle aussi à la hausse (+1,2%). Pour rappel, les chiffres de la mortalité routière n'ont cessé de croître ces 3 dernières années. 

Malgré cette contre-performance globale, le mois de janvier cache une situation plus complexe qu'il n'y paraît. En réalité, ce sont surtout les cyclistes et les piétons qui paient un lourd tribut (nombre de morts respectivement en hausse de 18 et 12% sur les 12 derniers mois), quand dans le même temps les motocyclistes voient leur situation s'améliorer (-22%). Nous l'avons également évoqué en préambule, les accidents corporels ont été moins nombreux (4483 en janvier 2017, contre 4640 en janvier). 

Lire aussi:

Signalons également la baisse du nombre total de victimes tuées ou blessées sur les routes (5866 personnes, -4,3%). Le nombre de personnes hospitalisées recule lui aussi (1946 individus, soit une baisse de 7%).

Par ailleurs, sachez que des disparités s'observent au niveau des tranches d'âge, avec notamment de bons résultats pour les 18-24 ans (mortalité en baisse de 29% depuis 2010). En revanche, les personnes âgées semblent de plus en plus exposées aux dangers de la route (+17% de décès).

La Sécurité routière appelle à la plus grande prudence pour le mois de février, marqué notamment par de nombreux départs en vacances. Méfiez-vous également des conditions climatiques hivernales, parfois synonymes de chaussée glissante ou de visibilité réduite.