PoloStrorico, la division spécialisée dans la préservation du patrimoine de la marque a encore fait des merveilles.

PoloStrocio présentait pour la première fois au public une Lamborghini 350 GT de 1964 venant tout juste d'être restaurée. Il s'agit du châssis 0121, l'un des 15 premiers exemplaires fabriqués par la marque au Taureau. À son arrivée au sein des ateliers, la voiture, alors en piteuse état, a nécessité pas moins de 1150 heures de travail pour la restauration de la carrosserie et de l'habitacle. Ensuite, ce sont 780 heures qui ont été nécessaires pour la révision mécanique et électrique complète de l'auto. Lamborghini PoloStrocio s'est attelé a respecter au maximum l'originalité de la voiture en utilisant des pièces détachées d'origine ou bien spécialement refabriquées.

1964 Lamborghini 350 GT Restored
1964 Lamborghini 350 GT Restored

La 350 GT exposée dans les allées de Rétromobile a bénéficié d'un traitement particulier, notamment au niveau du circuit de refroidissement moteur, du circuit de frein et du circuit moteur, afin de garantir une reconstitution authentique et surtout sécurisante. À l'intérieur, le cuir noir a été remis à neuf, tout en respectant le processus de restauration de l'époque, tandis que le volant bois, la pédale d'accélérateur, la pédale de frein et la pédale d'embrayage bénéficient d'un nouveau traitement, sans pour autant avoir estompé les petits signes de vétusté. Même la radio d'origine a été remise spécialement en état de fonctionnement.

1964 Lamborghini 350 GT Restored
1964 Lamborghini 350 GT Restored

La peinture a été confectionnée en utilisant les techniques et la même formule pour le mélange nitro-acrylique d’origine afin de recouvrir la carrosserie en aluminium. Les jantes d’origine ont été restaurées et authentifiées par le fournisseur de l’époque, Ruote Borrani di Milano, et, comme initialement, équipées de pneus Pirelli Cinturato 205 R15. La Lamborghini 350 GT est l'une des quatre voitures pour le moment restaurées par PoloStrocio après une Miura, une Countach et une LM002.

Lire aussi:

Pour rappel, l'auto est équipée d'un traditionnel moteur douze cylindres en V de 3464 cm3. Elle développait la bagatelle de 270 chevaux et était initialement produite avec un système de lubrification à carter sec. Ce dernier fut ensuite remplacé par un carter humide, reconnaissant la vocation routière de la voiture, et non pas purement tournée vers la piste. Le différentiel Salisbury, la boîte de vitesses ZF à cinq rapports, et les suspensions indépendantes sur les quatre roues avec freins Girling sont autant d'éléments qui équipaient cette fabuleuse auto.

Source : Lamborghini

Abonnez-vous à la newsletter

1964 Lamborghini 350 GT restaurée