Elle rejoint une gamme composée de 3 autres modèles.

Pour grandir, la jeune marque DS mise beaucoup sur les marchés émergents. Ainsi, les clients chinois profitent d'une large gamme de modèles, certains d'entre eux n'étant même pas proposés en Europe. Ces DS exotiques ne sont toutefois pas réservées au seul marché asiatique. En effet, les automobilistes iraniens peuvent aussi repartir au volant d'une DS 6 (un SUV compact) ou d'une DS5LS (une berline tricorps). Cette liste compte également la confidentielle DS 5 et, c'est une nouveauté, la petite DS 3. Le constructeur français a en effet profité du salon de Téhéran pour lancer officiellement sa citadine en Iran.

Lire aussi:

À l'image du reste de la gamme locale, la DS 3 n'est proposée qu'en finition Sport Chic et carbure uniquement à l'essence (ici le PureTech 110). La boîte automatique 6 rapports est également un passage obligé pour l'ensemble des DS iraniennes.

Pour vendre des véhicules dans ce pays, le jeune constructeur premium de PSA s'est associé au groupe local Airian. Logiquement, tout cela est assez nouveau et la firme tricolore vient à peine de souffler sa première bougie sur ce marché (lancement officiel le 25 janvier 2016). Elle profite du salon de Téhéran pour exposer l'ensemble de cette famille élargie. 

Il va sans dire que cette initiative ne permettra pas à DS de retrouver un véritable second souffle. Les principaux enjeux de la marque sont ailleurs, avec notamment la présentation du nouveau DS 7 à l'occasion du salon de Genève. Celui-ci permettra enfin à DS de proposer un vrai SUV sur le marché européen. 

Lire aussi: