Un rude traitement pour une voiture si désirable.

Supercar ou simple citadine sans prétention, toutes les nouveautés sont aujourd'hui soumises à une batterie de tests avant leur commercialisation. Ainsi, la nouvelle Ford GT n'a pas échappé à la règle et a été mise à rude épreuve par le constructeur à l'ovale. La supercar américaine a d'ailleurs passé - visiblement avec succès - l'épreuve du passage de gué. Logiquement, ce test vise à vérifier la bonne étanchéité de la voiture et la résistance à l'eau des différents équipements.

Lire aussi:

Certes peu profond, ce bassin d'eau glacé n'est pas le terrain de prédilection de la Ford GT. Son pedigree exceptionnel la prédestine plutôt aux pistes dégagées d'un circuit. Car sur le plan technique, la sportive américaine promet beaucoup. En effet, son V6 de 3,5 litres délivre 655 chevaux et 745 Nm de couple. Si l'on ne connaît pas le chiffre du 0 à 100, on sait en revanche que la GT revendique une vitesse de pointe de 347 km/h. Selon Ford, elle aurait déjà brillé sur le circuit de Calabogie Motorsports Park (Canada), en battant les chronos d'une McLaren 675LT et d'une Ferrari 458 Speciale. Sachez par ailleurs que toutes les informations indispensables au pilote seront retranscrites via une instrumentation numérique, qui remplace donc les traditionnels compteurs à aiguilles.

Annoncée par un concept en 2015, la Ford GT ne sera produite qu'à 1000 exemplaires, à raison de 250 unités par an. Elle sortira des chaînes de l'usine canadienne de Markham, en Ontario. 

Lire aussi: