Smart veut rendre l’autopartage de particulier à particulier sûr et simple.

Lancé en 2008 et initié par le groupe automobile allemand Daimler, Car2Go fut le premier système d'autopartage au monde à permettre à l’usager de décider librement de l’endroit de retour. Un service qui rencontre aujourd’hui un succès planétaire.

Désormais, des Smart peuvent être louées à des prix abordables, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, et ce, dans pas moins de 29 villes du monde. Toutefois, depuis janvier, Smart, qui s’est imposé en tant que pionnier de la mobilité urbaine, travaille au lancement d’un nouveau projet s’inscrivant dans le sillage de l’économie de partage et baptisé Smart "ready to share". Celui-ci permet le partage de véhicules de particulier à particulier. Le service vise non seulement les jeunes, mais aussi les indépendants et les directeurs de petites entreprises, qui seront en mesure de l’utiliser afin de gérer leur flotte de manière plus efficace.

Smart
Smart
Smart

L’autopartage révolutionne déjà la manière dont nous concevons les véhicules. "Nombreuses sont les personnes qui, dans notre société actuelle, ont commencé à voir les choses différemment et passent d’une vision individuelle à une vision collective", souligne Annette Winkler, la patronne de Smart.  "Cette nouvelle culture du partage est écologique et durable, et permet d’économiser les ressources. Elle s’est d’ailleurs déjà immiscée dans l’univers des voitures. Smart "ready to share" a été conçu afin d’améliorer la qualité de vie en milieu urbain. Le service privé que nous lançons aujourd’hui n’est rien de moins que l'Airbnb du secteur automobile !"

Simple comme bonjour

Smart "ready to share" fonctionne à l’aide d’une application mobile dédiée et utilise le système d’accès sans clé du véhicule, par l’intermédiaire d’un boîtier spécifique.

Lire aussi :

Le propriétaire de la Smart renseigne ensuite les moments auxquels le véhicule sera disponible et invite ses amis et collègues à l’utiliser. Ces derniers recevront ensuite un e-mail qui leur permettra de s’inscrire et de créer un compte. Les personnes autorisées pourront alors réserver le véhicule à l’aide de l’appli et l’ouvrir grâce à leur smartphone. L’appli fait office de carnet de route numérique et fait ainsi de l’autopartage une solution sûre, simple et transparente pour tous les utilisateurs. Le propriétaire peut également définir une Home Zone et préciser l’endroit où doit être restitué le véhicule.

Enfin, le propriétaire doit laisser une clé dans le véhicule, de manière à ce que les utilisateurs autorisés puissent le conduire. À la fin du trajet, la voiture est verrouillée via l’appli et la réservation terminée. Le véhicule peut alors à nouveau être emprunté par n’importe quel autre utilisateur.

Durant la phase bêta, Smart assumera les frais liés à toute assurance complémentaire que serait tenu de souscrire le propriétaire. Lorsque le service aura été lancé à grande échelle, le propriétaire aura normalement la possibilité de partager non seulement son véhicule, mais aussi les frais d’utilisation.

Lire aussi:

2017 Smart fortwo et forfour electric drive