"Encore un concept-car chez Peugeot ?"

Liberté. Voici l'axe de communication choisi par Peugeot afin de présenter son nouveau concept-car Instinct. Celui-ci sera présenté pour la première fois au public à l'occasion du Mobile World Congress de Barcelone, puis au Salon de Genève qui ouvrira ses portes dès la semaine prochaine. Peugeot - et le Groupe PSA en général - et les concept-cars c'est une grande histoire. Après Exalt ou encore Fractal, la marque au lion met l'accent maintenant sur de nouvelles technologies regroupées au sein d'un concept pour le moins connecté.

Il s'agit, pour faire simple, d'un manifeste de la voiture autonome. Pour ce faire, Peugeot met l'accent sur deux philosophies bien distinctes et parfois même contradictoires : la sécurité et le plaisir au volant. Difficile de s'imaginer prendre du plaisir à bord d'une voiture autonome, mais la marque sochalienne assure que cela sera bel et bien possible, notamment grâce à quatre modes de conduite qui permettent une gestion particulièrement fine de la voiture.

  • Drive Boost : Focalisé sur une conduite purement dynamique
  • Drive Relax : Il assiste le conducteur avec tout un tas d'aides à la conduite (commutation des projecteurs ou encore régulateur actif...)
  • Autonomous Soft : Focus sur le confort et permet à ses occupants de se reposer ou encore de regarder un film
  • Autonomous Sharp : Optimise les temps de déplacement et adopte un comportement routier précis et efficace

Vous l'aurez compris, Peugeot met l'accent une nouvelle fois sur l'expérience de conduite, mais n'a pas relégué le design au second plan. Dévoilé sous la forme d'un Shooting Brake (break de chasse), Peugeot Instinct n'est pour autant pas le premier concept-car dévoilé sous cette forme. Les aficionados se souviendront de la Peugeot 407 Elixir de 2003 par exemple.

Disposant de quatre ouvrant latéraux, même si elle fait tout pour les cacher, le concept Instinct est assez intéressant dans sa conception. Forcément, une attention toute particulière a été portée au niveau de l'aérodynamique, un thème cher à Peugeot depuis 2011 et le concept-car HX1 dévoilé à Francfort cette même année. Peugeot intègre sur Instinct des éléments aérodynamiques mobiles, notamment au niveau de la face avant et du bandeau des feux arrière, tandis que le long capot, la ligne de toit fuyante, ou encore les porte-à-faux très courts soulignent l'aspect dynamique de l'auto. Si nous critiquions le manque de visibilité à bord des récents Peugeot 3008 et 5008, ce concept-car semble plutôt bien alimenté en lumière, en témoigne l'immense partie vitrée, une prouesse due à l'absence de pied-milieu qui facilite grandement la chose, comme l'intégration d'un système d'ouverture de porte antagoniste également.

À bord, sans surprise, nous découvrons une nouvelle interprétation du Peugeot i-Cockpit, mais celui-ci est maintenant entièrement repensé pour optimiser la conduite autonome. C'est pourquoi il change de nom et a été rebaptisé : Responsive i-Cockpit. Comme le concept-car Volkswagen I.D., le volant est maintenant escamotable dans la planche de bord afin de libérer l'espace quand le conducteur utilise un des deux modes de conduite autonome. Peugeot intègre également un nouvel écran de 9,7 pouces qui trône au niveau de l'accoudoir central. Son positionnement bien étrange au niveau du sélecteur de vitesses permet en réalité de reprendre la main à n'importe quel moment quand la voiture est en mode autonome.

Sous le capot de ce concept-car, pas de révolution, nous retrouvons un système hybride associant le moteur 1,6 litres THP essence jumelé à un moteur électrique délivrant au total 300 chevaux et distribués sur les quatre roues. Une bonne manière de promouvoir encore davantage le groupe motopropulseur hybride qui arrivera de série en 2019 sur les Peugeot 3008 II et futur DS 7 Crossback.

Lire aussi :

Loin d'être un exercice de style gratuit, ce concept-car préfigure forcément un futur modèle de la marque. Et si Peugeot nous a assuré que nous pourrons être surpris dans les prochaines années, et cela dès l'année prochaine d'ailleurs, ce concept-car pourrait bien préfigurer un changement de philosophie assez drastique. La marque devrait en effet revoir assez nettement son segment E avec une nouvelle interprétation de la Peugeot 508 que nous connaissons actuellement. Si nous n'aurons pas la réponse en septembre prochain, à Francfort, car le constructeur a annoncé ne pas y participer, il faudra être patient et attendre l'année prochaine afin de découvrir les premiers résultats de cette évolution !

Source : Peugeot

Peugeot Instinct Concept