L'ancienne usine haut de gamme de Renault, spécialisée dans les utilitaires, embauche.

Décidément, les bonnes nouvelles tombent du côté des usines Renault. Après Maubeuge et Le Mans, c'est au tour de l'usine historique de Sandouville, près du Havre, en Normandie, d'annoncer des embauches. Et l'usine fait le plein, avec 240 postes à pourvoir allant du CAP au Bac+5.

Des embauches qui concernent "majoritairement des agents de fabrication, mais aussi des fonctions de conducteurs d'installations, de techniciens ainsi que de managers de fabrication", détaille Renault dans son communiqué. La firme au losange reste dans l'esprit de son plan Cap 2020, et met en avant les emplois pour les jeunes, puisque ces embauches s'adressent "aussi bien à des jeunes diplômés qu'à des profils expérimentés, avec des diplômes allant du niveau CAP, BAC Pro ou BTS à BAC+5".

Lire aussi :

Des recrutements qui s'adresseront à des intérimaires non-diplômés également, via une formation donnant accès à une certification professionnelle de niveau 5. D'autres recrutements toucheront des intérimaires non diplômés, à travers une formation donnant accès à un certificat de qualification professionnelle de niveau 5 reconnu par la Métallurgie, le CQPM (Certificat de Qualification Professionnelle de la Métallurgie).

Sandouville poursuit son développement, puisque ces 240 CDI viennent compléter les 405 embauches déjà réalisées. Sandouville, qui produisait par le passé les Renault 25 et autres Safrane, Vel Satis, Laguna et Espace, construit désormais des utilitaires pour GM, Fiat et Nissan. Plus de 121'000 véhicules sont sortis des lignes de l'usine qui embauche plus de 2000 personnes. Le site représente ainsi 152 hectares, dont une soixantaine de bâtiments.

Cela porte donc à plus de 400 les embauches de Renault en 2017, chiffre qui doit atteindre les 1800 cette année. "On peut dire que le site respire à pleins poumons. C'est un juste retour après tous les efforts des salariés de Renault Sandouville", s'est ainsi enthousiasmé le syndicaliste FO Fabien Gloaguen auprès de France Bleu. Dans l'attente, désormais, de la prochaine campagne d'embauche.

Lire aussi :

Usine Renault Sandouville