Une nouvelle étape dans le partenariat Renault-Nissan.

Réussi, le mariage Renault-Nissan est particulièrement fécond. Aujourd'hui, les deux constructeurs sont heureux de vous faire part de la naissance d'un nouveau venu : une division utilitaire commune baptisée "LCV". Cette entité permettra ainsi d'accroître les synergies entre les deux firmes, et donc de réaliser de nouvelles économies d'échelles. Elle sera dirigée par Ashwani Gupta, actuellement directeur du département Utilitaires Renault.

Lire aussi :

Cette division permettra à Nissan de profiter du savoir-faire Renault en matière de véhicules utilitaires légers. Dans le même temps, le Losange bénéficiera de l'expérience Nissan en termes de camions. "Cette initiative devrait nous aider à renforcer notre position de leader grâce à des performances accrues là où nous sommes déjà présents ainsi que sur les marchés émergents à forte croissance, en capitalisant sur les produits phares et la connaissance du marché de chacune des entreprises, et en répondant aux besoins des clients", a expliqué Carlos Ghosn.

Les deux constructeurs ont déjà travaillé ensemble sur le marché des utilitaires, puisque les Nissan NV300 et Renault Trafic partagent actuellement la même plate-forme. Le Nissan NV400 et le Renault Master ont également recours à la même base technique. Enfin, le Renault Alaskan n'est en réalité qu'un Nissan Navara habilement retouché. Signalons au passage que le pick-up nippon servira également de base au futur Mercedes Classe X.

L'heure est donc aux économies d'échelles du côté de l'Alliance. Pour rappel, nous avons appris il y a quelques mois que les futures Leaf et Zoé feront plate-forme commune. Récemment, le groupe franco-japonais a également mis la main sur un Mitsubishi exsangue, ce qui permettra là aussi d'accroître les volumes de production. Une logique expansionniste qui prévaut également chez PSA, désormais propriétaire d'Opel.

Lire aussi :

Abonnez-vous à la newsletter