Reste à connaître la forme que prendra ce véhicule.

Comme presque tous les constructeurs, Volvo prépare actuellement une offensive d'envergure sur le marché de l'électrique. Le premier modèle "0 émission" du suédois devrait ainsi voir le jour en 2019, avec quelques arguments à faire valoir. C'est en tout cas ce qu'a laissé entendre Lex Kerssemakers, PDG de Volvo Car USA, aux journalistes d'Automotive News.

Lire aussi :

En marge du Salon de Genève, l'homme a en effet indiqué que la voiture serait capable de parcourir au moins 400 km avec une charge. En outre, son prix ne devrait pas être exorbitant, Lex Kerssemakers ayant évoqué une fourchette comprise entre 35'000 et 40'000 dollars (entre 33'000 et 37'500 euros). "C'est ce que j'ai imposé comme conditions préalables pour les États-Unis", a-t-il notamment expliqué. Par conséquent, le marché européen devrait être peu ou prou logé à la même enseigne.

Bien que l'échéance se rapproche à grands pas, Volvo conserve aujourd'hui de nombreux secrets. Ainsi, nous ne savons pas si ce premier véhicule électrique reprendra une appellation dérivée de la gamme actuelle ou s'il étrennera un patronyme totalement inédit. Réponse dans quelques mois.

Sur le plan technique, la voiture pourrait profiter de la plate-forme SPA des familles 90 et 60. À moins que Volvo n'opte finalement pour la nouvelle base CMA, que l'on retrouvera sur les futurs modèles de la gamme 40, plus compacte. Au regard du prix évoqué par Lex Kerssemakers, nous serions plutôt tentés de miser sur le second cas de figure. Si cette hypothèse se confirme, cela pourrait donc être une rivale toute désignée de la future Model 3 ou de l'Opel Ampera-e. Toutefois, une certaine prudence reste de mise et il faudra faire preuve de patience pour découvrir en détail les plans du constructeur suédois.

Source : Automotive News

Illustration : Concept Volvo 40.1

Lire aussi :