Qui fera vaciller l'ogre Mercedes ?

Quels enjeux pour cette saison 2017 de Formule, dont le départ sera donné dimanche matin, à Melbourne, en Australie ? Voici une tentative de réponse, voiture par voiture !

Mercedes F1 W08-Mercedes

Qui pourra faire vaciller le géant Mercedes ? Lors des trois dernières saisons, le constructeur allemand n'a connu aucun rival, portant au titre Lewis Hamilton en 2014 et 2015, puis Nico Rosberg en 2016. Cette année, l'objectif sera bien évidemment d'aligner un quatrième titre successif avec un duo reformé et composé de Lewis Hamilton, cette fois secondé par Valtteri Bottas, remplaçant de Rosberg, le retraité surprise. La nouvelle réglementation, qui fait la part belle aux appuis aérodynamiques, vise surtout à stopper la suprématie de la marque à l'étoile. Les Flèches d'Argent sauront-elles conserver leur mainmise ?

Pilotes : Lewis Hamilton (GBR), Valtteri Bottas (MEX)

Mercedes W08

Red Bull RB13-TAG Heuer

Patiemment, l'équipe Red Bull poursuit son retour vers les sommets. À la peine en 2015, l'équipe autrichienne a retrouvé des couleurs avec notamment deux victoires, une pour Daniel Ricciardo et l'autre pour le phénomène Max Verstappen, le jeune Néerlandais ayant apporté un indéniable vent de fraîcheur dans l'équipe. En 2017, Red Bull voudra combler encore un peu plus l'écart qui la sépare de Mercedes, et pourquoi pas concurrencer l'ogre allemand dans la course au titre.

Pilotes : Daniel Ricciardo (AUS), Max Verstappen (P-B)

 

Lire aussi:

Red Bull RB13

Ferrari SF70H-Ferrari

Deuxième force du plateau en 2015, année de l'arrivée en son sein de Sebastian Vettel, Ferrari a connu une saison 2016 bien plus difficile, qu'elle a conclu sans avoir pu décrocher la moindre victoire. Loin de l'optimisme affiché il y a tout juste un an avant l'ouverture à Melbourne, l'équipe italienne aborde humblement cette campagne 2017, avec la volonté de se reconstruire et de retrouver les sommets.

Pilotes : Sebastian Vettel (ALL), Kimi Raikkönen (FIN)

Ferrari SF70H

Williams FW40-Mercedes

Le passage à la réglementation V6 turbo hybride en 2014 avait donné un coup de boost à la structure britannique, qui retrouvait les chemins des podiums et concluait au troisième rang des constructeurs à l'issue de cette saison, un classement qu'elle reproduira l'année suivante. Moins à l'aise l'an passé, les monoplaces Williams sont toutefois demeurées dans le wagon de tête, terminant l'année à la 5e place du championnat. Cette saison, Williams veut retrouver sa place de troisième force du plateau. Elle pourra compter sur l'expérience de Felipe Massa, finalement sorti de sa retraite, et qui montrer la voie au jeune Québécois Lance Stroll, champion d'Europe F3 en titre.

Pilotes : Felipe Massa (BRE), Lance Stroll (CAN)

Williams FW40

Renault R.S.17-Renault

Après une reprise tardive d'une structure précédemment gérée par Lotus, la nouvelle écurie Renault a vécu une saison 2016 de reconstruction avec une monoplace conçue par l'équipe précédente, à l'issue de laquelle elle n'a pu marquer que sept points. Cette fois, Renault aborde cette nouvelle campagne avec sa vraie première monoplace, la R.S.17, sur laquelle elle fonde de gros espoirs.

Pilotes : Nico Hülkenberg (ALL), Jolyon Palmer (GBR)

Renault RS17

McLaren MCL32-Honda

Très attendue, le retour de l'association McLaren-Honda depuis 2015 ressemble à un long chemin de croix. Après une saison 2015 calamiteuse, l'écurie britannique a quelque peu relevé la tête l'an passé, mais reste loin des cavaleries de tête niveau performance. McLaren fait peau neuve en cette nouvelle saison, avec notamment le départ de Ron Dennis, remplacé par Zak Brown à sa tête, et celui de Jenson Button, remplacé par le jeune Stoffel Vandoorne au volant de la seconde voiture aux côtés de Fernando Alonso. Le pilote espagnol qui pourrait bien finir par mettre les voiles si les résultats se faisaient encore attendre.

Pilotes : Fernando Alonso (ESP), Stoffel Vandoorne (BEL)

McLaren MCL32

Force India

L'an passé, l'équipe Force India a rien moins connu que sa meilleure saison depuis ses débuts en Formule 1, la structure dirigée par Vijay Mallya ayant terminé au 4e rang, le meilleur résultat de son histoire. En 2017, la structure basée à Silverstone comptera encore sur son moteur Mercedes pour décrocher de bons résultats. Le jeune pilote français Esteban Ocon sera à suivre de près.

Pilotes : Sergio Perez (MEX), Esteban Ocon (FRA)

Force India VJM10

Haas VF-17-Ferrari

L'an passé, la structure américaine a effectué des débuts fracassants en Formule 1, récoltant de gros points (6e et 5e) dès ses deux premières sorties grâce à Romain Grosjean, fer de lance de l'équipe. Si Haas est quelque peu rentré dans le rang par la suite, son bon début de campagne lui a permis de conclure la saison au 8e rang du championnat constructeur. L'objectif sera de passer la vitesse supérieure en 2017 avec la VF-17, toujours dotée d'un moteur Ferrari dernière génération.

Pilotes : Romain Grosjean (FRA), Kevin Magnussen (DAN)

Haas VF-17

Toro Rosso STR12-Renault

Septième l'an passé avec un moteur Ferrari 2015 (son classement chaque saison depuis 2014), l'écurie Toro Rosso vise cette année le top 5. Un objectif qui semble difficile à atteindre en raison du niveau de ses rivaux, mais la structure italienne nourrit de nombreux espoirs en retrouvant un moteur Renault de dernière génération, avec lequel elle espère s'immiscer régulièrement aux avant-postes.

Pilotes : Carlos Sainz Jr, Daniil Kyvat

Toro Rosso STR12

Sauber C36-Ferrari

La structure Suisse sort d'une saison plus que compliquée à l'issue de laquelle elle n'a pu récolter que deux maigres points grâce à l'exploit de Felipe Nasr au Grand Prix du Brésil en fin de saison. Deux points qui permettaient à l'équipe Sauber de se hisser in extremis au 10e rang des constructeurs. Cette année encore, la C36 aura bien du mal à tirer son épingle du jeu, avec un moteur Ferrari datant de la saison dernière.

Pilotes : Marcus Ericsson (SUE), Pascal Wehrlein (ALL)

Sauber C36

Illustrations : Camille de Bastiani