Quand une montre s’inspire du design automobile d'autrefois...

Créée en 1861 à Schramberg en Allemagne, la maison Junghans est une des plus anciennes entreprises horlogères au monde. Parmi les nombreux modèles produits durant ses 150 ans d’activités, les mordus de design retiendront les montres dessinées par Max Bill en 1961, d’indémodables classiques inspirées par l’école du Bauhaus et qui sont toujours produites aujourd’hui sous une forme quasi identique aux modèles originaux.

Meister driver day
Meister driver day

Aujourd’hui, Junghans s’inspire des voitures des années 30 et plus particulièrement de leur châssis en acier et de leurs entretoises forgées à la main sous une carrosseries aérodynamique aux ailes fuselées. Une époque où l’augmentation des vitesses et des distances parcourues rendait les compteurs indispensables et où, a fortiori, le poste de pilotage commençait à s’équiper d’une instrumentation clairement agencée.

Lire aussi : Un chronographe Bremont en hommage à la Jaguar Type E

La nouvelle Junghans Meister Driver s’inspire de ces petits détails, tout en rappelant les tachymètres des années 30, avec une finition laquée qui dégageait un style très particulier. Techniquement, le modèle embarque un mouvement automatique disposant d’une réserve de marche de 38 heures, le tout dans un boîtier d’un diamètre de 40,4 mm. Junghans a opté pour un cadran convexe rehaussé par un procédé de peinture laquée du plus bel effet. Le bracelet est en cuir de vachette, doublé d’une boucle ardillon en acier. La montre est étanche jusqu’à 3 bars. Différentes couleurs sont proposées par l'horloger, tant au niveau du cadran que du bracelet.

Lire aussi : Idée cadeau - Autodromo Stradale Automatic

Faites partie de quelque chose de grand