Tesla devient le second constructeur américain.

C’est l’événement en ce début de semaine, l’action Tesla a grimpé suite aux bons chiffres de ventes communiqués par le constructeur californien.

Tesla est désormais valorisé à 47,35 milliards de dollars dépassant ainsi Ford valorisé à 45,55 milliards. Paradoxalement, Tesla vend moins de 100 000 voitures par an (76 000 en 2016) et n’a pour le moment dégagé aucun profit. Au même moment, Ford a engrangé près de dix milliards de profits en 2016 et vend des millions de véhicules chaque année. Ford a cependant enregistré une baisse des ventes de 7,2% au mois de mars.

Vous aimerez aussi :

Les investisseurs se sont rués sur les actions Tesla car ses ventes ont grimpé de 69% au premier trimestre 2017. C’est une très belle performance d’autant plus que Tesla compte produire 50 000 voitures d’ici le mois de juin.

Tesla est sur le point de commercialiser la nouvelle Model 3 dont le prix d’attaque commence aux environs de 35 000 dollars. Contrairement aux constructeurs traditionnels, Tesla a d’ores et déjà enregistré 400 000 précommandes ce qui lui a permis d’engranger du cash sans même livrer une seule voiture. Cette Tesla Model 3 devrait arriver en Europe en début d’année 2018.

Plus étonnant encore, il est à noter que Tesla perd de l’argent sur chaque voiture qu’elle vend et enregistre des pertes d’exploitation (résultat d’exploitation négatif). Mais voilà, les Tesla font rêver et Elon Musk le fondateur de la marque passe à la vitesse supérieure en commercialisant une Tesla plus accessible pour faire du volume et mettra probablement sur le marché un roadster, un pick-up ainsi qu’un minivan.

Avec cette capitalisation, Tesla est donc le second constructeur américain, juste derrière GM qui lui est valorisé à 50,96 milliards de dollars. À titre indicatif, Tesla fut fondé en 2008 alors que GM et Ford existent depuis un siècle.

Lire aussi :