L’hécatombe se poursuit pour les salons européens !

Jusqu’à présent, la grand-messe de l’automobile en Allemagne, le très réputé salon de Francfort (IAA), avait échappé aux désistements qui frappent depuis deux ans les événements organisés sur le Vieux-Continent. Mais la cuvée 2017 du salon allemand n’échappera pas à la règle, certains constructeurs ayant d’ores et déjà confirmé qu’ils ne seraient pas de la fête cette année.

On se souviendra que le Mondial de l’Automobile de Paris avait été boudé par bon nombre de constructeurs de prestige, comme Aston Martin et Bentley, mais également par des généralistes tels Ford, Mazda et Volvo. L’IAA de Francfort connaîtra manifestement le même sort en septembre prochain, avec des désistements qui ont été confirmés par les constructeurs. C’est ainsi que Peugeot, DS, Fiat, Alfa Romeo, Jeep, Nissan, Infiniti et Mitsubishi ne seront pas présents cette année. Volvo, qui se contente désormais du seul salon de Genève en Europe, sera lui aussi absent.

Lire aussi : Le Mondial de l’Automobile n’a plus rien de mondial !

Le salon suisse fait désormais figure d’exception en Europe, avec une fréquentation très constante. Il y a fort à parier que celui-ci est appelé à devenir le salon de référence européen, un comble sachant que la Suisse ne fait pas partie de l’Union européenne…

À noter aussi la belle santé du salon de Bruxelles qui, bénéficiant d’un important appui de la part des différents importateurs belges, est devenu l’un des derniers salons où l’ensemble du marché s’expose durant non moins de deux semaines !