L'histoire s'arrête déjà.

Elle est venue, elle a vu mais elle a finalement été vaincue. Lancée en 2013, la Ford Focus électrique ne sera plus produite en Europe, faute de ventes suffisantes. C'est en effet la raison invoquée par le constructeur pour justifier cette décision, et force est de constater que les chiffres lui donnent raison. Car avec 61 exemplaires vendus sur le Vieux Continent l'an dernier, la Focus électrique est bien loin des ténors de la catégorie, parmi lesquels on retrouve bien évidemment la Renault Zoé. La situation était à peine meilleure en 2015, avec 70 exemplaires écoulés. Cependant, des Focus électriques produites aux États-Unis seront toujours disponibles sur certains marchés.

Lire aussi :

Selon le constructeur, le marché de l'électrique n'est pas encore assez mûr. En réalité, l'échec de la Focus "0 émission" est sans doute dû à des prestations assez moyennes, qui ne la rendaient de fait pas très compétitives face aux références du marché. Même revue en 2017, avec l'adoption d'une batterie d'une capacité de 33,5 kWh, la compacte américaine souffrait d'une autonomie limitée, avec 225 km annoncés (ce qui était quand même mieux que les 160 km de la première version). 

Cela dit, cet échec ne marque pas la fin des ambitions de Ford en matière de véhicules verts, au contraire. Le constructeur américain prépare en effet une vaste offensive sur le marché de l'électrique, qui donnera naissance pour commencer à un SUV capable en théorie de parcourir plus de 480 km avec une charge. Plus généralement, Ford annonce vouloir commercialiser 13 véhicules électrifiés au cours des cinq prochaines années.

Source : Automotive News

Lire aussi :