La restructuration du portefeuille de marques du Groupe Volkswagen devrait faire quelques victimes.

Si en octobre dernier le président du conseil de surveillance du Groupe Volkswagen, Hans Dieter Pötsch avait déclaré dans un entretien au quotidien allemand Börsen-Zeitung que le groupe n’envisageait à aucun moment de se séparer de ses marques, la donne semble aujourd'hui s'inverser. À moins qu'il n'ait oublié de préciser qu'il s'agissait de marques automobiles. Dans tous les cas, le groupe étudierait plusieurs façons de se séparer de la marque de moto italienne.

En effet, Volkswagen aurait chargé une banque d'investissement américaine (Evercore, pour ne pas la citer), d'évaluer le futur de la marque au sein du groupe, tout en y évaluant une éventuelle vente également. Le groupe allemand commencerait même à sonder quelques acquéreurs potentiels pour jauger de leur intérêt, et surtout pour savoir combien ils seraient prêts à mettre pour faire basculer Ducati sous un autre pavillon. Selon Reuters, le Groupe Volkswagen souhaiterait revendre Ducati sur une base de valorisation d'environ 1,5 milliard d'euros.

Lire aussi :

Sous l'ère Ferdinand Piëch, le groupe ne ce serait jamais séparé de la marque italienne. D'une part car l'homme était doté d'une grande admiration, voire même d'une passion pour la marque italienne de deux-roues, et d'autre part, l'ingénieur qu'il était vouait un culte à la maîtrise de la marque en matière de technologie et de motorisation. Dans tous les cas, les temps ont changé, et malgré ce que l'on veut nous faire croire, il faut bien par tous les moyens essuyer les plâtres de l'affaire du dieselgate.

Source : Reuters