L'avenir de Smart est ailleurs.

Après avoir signé une belle année 2016, avec un nouveau record de ventes, Smart regarde désormais vers l'avenir. Et le constructeur pense pouvoir profiter des besoins croissants des citadins en matière de petits véhicules pour continuer à croître.

Essai Smart Fortwo ED

En revanche, et cela est suffisamment rare pour être signalé, le constructeur ne mise pas spécialement sur les crossovers. C'est en effet ce qu'a déclaré Annette Winkler, la présidente de Smart, aux journalistes d'Automotive News.

"Concernant la génération actuelle de modèles, je ne vois pas la nécessité de lancer un crossover. Nous devons nous en tenir à ce que Smart a toujours voulu incarner : la voiture de ville parfaite avec des solutions intelligentes, qui fournissent plus de qualité de vie dans un environnement urbain", a-t-elle ainsi précisé.

La dirigeante allemande a profité de cette entrevue pour souligner le rôle important de la ForFour, que certains pourraient considérer comme inutile. L'an dernier, environ 145'000 ForFour ont trouvé preneur dans le monde, ce qui représente près du tiers des ventes totales.

Plus généralement, Annette Winkler a expliqué que la stratégie de Smart aux États-Unis, qui consiste à ne commercialiser que des véhicules électriques, ne serait pas reproduite sur d'autres marchés. Une décision qui semble somme toute assez sage, notamment lorsqu'on prend en considération le caractère encore anecdotique du marché de l'électrique.

Source : Automotive News

Lire aussi :