Carlos Tavares ne se fait pas d'illusions.

Pour Carlos Tavares, Opel devrait continuer à perdre de l'argent en 2017, ce qui dans les faits correspondrait à une 18ème année consécutive de pertes pour le constructeur au blitz. Le PDG de PSA a profité de l'assemblée générale de PSA pour clarifier la situation. "Un certain nombre de bonnes choses ont été faites sous la houlette de General Motors", a-t-il expliqué, avant d'ajouter : "Mais nous devons reconnaître que les pertes sont réelles et qu'elles seront toujours là en 2017".

Lire aussi :

Dans le fond, il n'y a pas lieu de s'inquiéter immédiatement pour le groupe français. En effet, les résultats de la nouvelle stratégie insufflée par PSA seront plutôt visibles sur le moyen et long terme. Pour rappel, l'industriel tricolore a racheté le constructeur allemand en mars dernier. Le prix de cette transaction était de 2,2 milliards d'euros. 

Désormais, PSA est le deuxième groupe européen, derrière Volkswagen. Néanmoins, ce statut assez flatteur cache une réalité plus complexe, Opel ne dégageant plus de bénéfices depuis fort longtemps. Toutefois, comme l'explique Carlos Tavares, le renouveau a déjà été amorcé sous l'ère GM. C'est ainsi que de nombreuses nouveautés Opel ont vu le jour ces derniers mois (Insignia, Ampera-e, Crossland-X, Grandland X). 

Par ailleurs, Opel vient de confirmer par voie de communiqué que la prochaine Corsa reprendrait bel et bien une architecture PSA. Elle verra finalement le jour en 2019.

Source : Automotive News

Lire aussi :

Faites partie de quelque chose de grand