La cyberattaque internationale continue de pénaliser Renault.

La cyberattaque internationale qui a sévi dans la nuit de vendredi à samedi continue de pénaliser Renault. En effet, le site de Douai, dans le département du Nord, ne tournera pas ce lundi 15 mai. "La direction a demandé aux syndicats de faire passer le message que demain (lundi) on ne travaille pas à cause de l'attaque des hackers. Il y a des robots et des ordinateurs déprogrammés. Tout le personnel est stupéfait", a déclaré le délégué du personnel (SUD), avant d'ajouter : "Ils sont en train de tout remettre en place et logiquement, mardi, il ne devrait plus y avoir de soucis."

Dans les faits, ce sont environ 5500 personnes qui se retrouveront au chômage technique ce lundi. En charge de la production des Scenic, Talisman et Espace, l'usine de Douai est l'un des sites Renault les plus importants en France. Chaque jour, environ 800 voitures sortent des chaînes de production.

Bien que l'usine soit à l'arrêt, la gare routière et le département emboutissage du site devraient fonctionner aujourd'hui. Toutefois, ces activités mobilisent un nombre de salariés dérisoire par rapport à l'ensemble de l'effectif. Le retour à la normale est attendu pour demain.

En revanche, les usines de Maubeuge et de Ruitz ne semblent pas affectées par cette cyberattaque. Enfin, bien que touché, le site du Mans est également en mesure de poursuivre sa production.

Source :  AFP

Lire aussi :