L'avenir de la marque en dépend.

Très discret depuis quelques mois et la présentation du FF91, Faraday Future donne quelques nouvelles et visiblement, elles ne sont pas très bonnes. En effet, et comme nous pouvions nous y attendre, la marque est pour le moment un véritable gouffre financier, la faute à des investissements colossaux pour le développement de la voiture et du réseau de distribution. Rien d'illogique après tout quand une marque automobile se lance. Or, Faraday Future manque aujourd'hui de liquidités d'après son fondateur Jia Yueting, qui est également le PDG de LeEco, société qui sert pour le moment de cordon ombilical à la marque chinoise.

Selon des informations rapportées par Bloomberg, Faraday Future serait à la recherche d'un milliard de dollars (soit environ 894 millions d'euros) afin de continuer son développement. Après les 268 millions d’euros investis par Jia Yueting, de ses propres fonds personnels, celui-ci a refusé de débourser plus d'argent. Cela s'ajoute en prime à la vague de licenciements qui touche les équipes américaines de LeEco et qui, logiquement, ne se concentre plus vraiment sur la start-up chinoise.

Lire aussi :

Toujours selon Bloomberg, la marque serait en discussion avec des investisseurs intéressés par le projet et disposés à placer leurs pions. La marque chinoise a aussi sondé quelques fonds souverains. Pour rappel, au dernier CES, Faraday Future avait dévoilé son premier SUV ultra luxueux, le FF91, une voiture disposant de 1050 chevaux, d'une batterie de 130 kWh, d'une autonomie de 700 km et pouvant abattre le 0 à 100 km/h en seulement 2,39 secondes. Alors verrons-nous un jour des Faraday Future envahir nos routes ? Pour le moment, cela semble assez compromis...

Source : Bloomberg

Faraday Future FF 91