Par la voie de la compétition, au Mans, avant de revenir sur la route ?

Panoz est probablement avec Saleen, l'une des marques les plus spectaculaires des années 1990-2000. Pour deux raisons : d'une part leurs autos, bestiales, avec des V8 surpuissants et des lignes extraordinaires, qui ont vite convaincu le public. De l'autre, les deux firmes ont tenté le défi de la Sarthe, avec des bons résultats aux 24 Heures du Mans.

Lire aussi:

Et si Saleen est toujours resté dans le giron GT, Panoz a tenté le prototype, avec ses Esperante puis LMP-1 bestiales, aux lignes monstrueuses. De quoi se faire une bonne renommée, qui aujourd'hui encore, fait tendre l'oreille lorsque l'on entend parler de Panoz.

Panoz de retour au Mans
Panoz de retour au Mans

La marque a annoncé organiser une conférence de presse, jeudi 15 juin, à 11 h, dans le village des 24 Heures du Mans. En présence de Don Panoz, fondateur de la marque, l'équipe va présenter un "concept de course pour la route jamais tenté", "parce que l'excitation consiste à ne jamais suivre le statu quo".

Pour une marque à qui l'on doit la première voiture hybride dans la course moderne (Panoz Esperante Q9 de 1998) et la Delta Wing en 2012, on peut s'attendre à tout. Et pourquoi pas, une supercar électrique capable de participer aux 24 Heures du Mans ? Rendez-vous le jeudi 15 juin prochain pour en savoir plus !

Faites partie de quelque chose de grand