Un joli coup de com' pour Opel.

Le pape François est un homme moderne. La preuve, il vient de récupérer les clefs d'une voiture 100% électrique fraîchement commercialisée : l'Opel Ampera-e. Le souverain pontife a même croisé la route de Karl-Thomas Neumann, le PDG d'Opel, lors d'une conférence dédiée aux questions environnementales.

"Nous sommes fiers qu’en tant que constructeur qu'Opel puisse contribuer aux objectifs ambitieux de la cité du Vatican", a déclaré Thomas Neumann. Ce petit bout de territoire enclavé dans la ville de Rome espère en effet devenir "le premier État à zéro émission de CO2 du monde", dixit Opel. 

Opel Ampera-e
2017 Opel Ampera-e

Lire aussi :

Cet attrait pour l'écologie permet donc à Opel de soigner sa communication. Développée sous l'ère General Motors, l'Ampera-e est un modèle fondamental pour le constructeur allemand, qui doit aujourd'hui reconstruire une image un peu terne. 100% électrique, cette cousine de la Chevrolet Bolt annonce une autonomie assez remarquable de 520 km selon cycle NEDC, toujours très optimiste. Sa commercialisation en France risque de prendre un peu de retard, et il se pourrait même qu'il faille attendre 2018. Pour l'heure, Opel concentre surtout ses efforts sur le marché norvégien, qui a offert un accueil très favorable à l'Ampera-e. Selon toute vraisemblance, son prix avoisinera les 40'000 euros chez nous.

Lire aussi :

 

Faites partie de quelque chose de grand