Carlos Ghosn au centre de nouvelles critiques.

Le salaire de Carlos Ghosn alimentera les discussions de la prochaine Assemblée Générale de Renault, qui aura lieu ce jeudi. Selon des informations révélées par Reuters, Carlos Ghosn aurait en effet perçu des "millions d'euros de bonus annuels supplémentaires", grâce à un montage financier reposant sur une société de services basée aux Pays-Bas. D'autres dirigeants seraient impliqués dans cette affaire. Principal actionnaire de Renault, le gouvernement français n'a pas officiellement réagi à cette information.

Lire aussi :

Le salaire de Carlos Ghosn avait déjà été contesté en 2016 par de nombreux actionnaires, parmi lesquels se trouvait l'État français. Toutefois, cette fronde était restée sans conséquence. Carlos Ghosn a donc pu toucher les 7,25 millions d'euros initialement prévus pour l'année 2015. En y ajoutant les revenus de Nissan, le PDG de l'Alliance a empoché 15,6 millions d'euros. Il était ainsi le troisième dirigeant le mieux payé du CAC 40 en 2015. 

Sa rémunération pour l'exercice 2016 s'élève à 7,06 millions d'euros. Elle suscitera sans doute la colère de certains actionnaires, surtout dans ce contexte. "Cette année encore, les représentants de l'État s'opposeront à la rémunération de Carlos Ghosn et voteront contre", a même expliqué une source anonyme au Parisien. De son côté, la CGT réclame des explications.

Source : Reuters

Lire aussi :