L'année 2017 est pour l'instant un bon millésime.

La bonne santé du marché automobile hexagonal s'est confirmée en juin, avec des immatriculations en hausse de 1,6%. Au total, 230'940 voitures particulières ont été écoulées. Il s'agit d'une belle performance, d'autant que le mois de juin 2017 comptait un jour ouvré de moins (21 contre 22 en juin 2016). À nombre de jours ouvrés comparable, la hausse aurait été de 6,4%. 

Les ventes des constructeurs tricolores se sont tassées de 0,6%, ceci principalement à cause du repli de Renault (-7,3%). DS poursuit sa dégringolade et perd 36%, Citroën régresse de 2,1%. En revanche, Dacia et Peugeot progressent de respectivement 3,1 et 13,3%. À l'échelle des groupes, on note une hausse de 4,9% pour PSA (65'267 immatriculations) tandis que le score cumulé de Renault et Dacia perd 5,4% (65'871).

Lire aussi :

Du côté des constructeurs étrangers, en hausse de 4,6%, les performance les plus remarquables sont à chercher du côté d'Alfa Romeo (+73%) et de Porsche (+59,4%) . Dans une moindre mesure, Mercedes brille aussi (+31,9%). En revanche, Lancia est bien mort et n'a vendu qu'une voiture le mois dernier.

D'une façon générale, le groupe VW demeure le constructeur étranger le plus plébiscité (25'268 immatriculations, +0,7%). En juin, le deuxième place du classement est revenue au groupe FCA (9'962 immatriculations, +6,8%).

Au cours du premier semestre 2017, le marché français a enregistré une hausse de 3%, avec environ 1,13 million d'unités écoulées. PSA a dominé les débats de peu (28,55% de part de marché), juste devant le groupe Renault (25,99%).

Source : CCFA

Faites partie de quelque chose de grand