On respire un tout petit peu mieux.

Dans un rapport publié par Airparif le 28 juin dernier, la pollution quotidienne chronique (dioxyde d’azote et particules fines) a légèrement baissé en 2016. Airparif explique que cette très légère baisse s’explique par le renouvellement du parc automobile. En effet, une voiture diesel neuve émet beaucoup moins de particules qu’un véhicule diesel d’il y a 15 ou 20 ans.

Lire aussi:

Malgré cette petite baisse, Airparif précise tout de même que le niveau de pollution est encore trop élevé, il est au-dessus des seuils fixés. Il est donc temps d’agir et de poursuivre les efforts entamés par la mairie de Paris.

Depuis juillet 2016, la mairie de Paris a en effet interdit la circulation en journée des vieilles voitures diesel, celles produites avant 1997. À partir du 1er juillet 2017, la mairie de Paris passe à l’étape supérieure. Les véhicules diesel immatriculés avant 2001 ne pourront plus fouler les routes parisiennes en semaine de 8h à 20h.

Lire aussi:

Ces véhicules sont certes les plus polluants, mais les résultats ne seront pas très significatifs. Les véhicules commercialisés avant 2001 ne représentent que 3% du parc automobile. Cette mesure devrait néanmoins réduire les émissions en dioxyde d’azote de 15% à plus long terme.

Lire aussi:

 

Source: Airparif