Un autre scandale ?

Un scandale en cacherait-il un autre ? C’est en tout cas ce que révèle le quotidien allemand Der Spiegel. Volkswagen France aurait gonflé ses chiffres de vente depuis 2010 et transmis des données erronées à la maison mère Volkswagen en Allemagne.

Lire aussi:

Der Spiegel serait en possession de rapports rédigés par des commissaires aux comptes qui pointeraient du doigt cette pratique. Par ailleurs, la maison-mère du groupe Volkswagen serait au courant et aurait ainsi licencié Jacques Rivoal, PDG de Volkswagen France, au mois de mai dernier.

Les chiffres de vente ont été gonflés et cela concernerait quelque 800'000 véhicules de marques Audi, Volkswagen, Skoda et Seat. En somme, Volkswagen France déclarait la vente d’un bon nombre de véhicules alors qu’ils n’auraient même pas encore été vendus (contrat de vente non signé), immatriculés et livrés aux acquéreurs. Il existerait donc un décalage de quelques mois voire de plusieurs années entre les chiffres de vente annoncés officiellement et la réalité.

Quoi qu’il en soit et si l’on en croit les acteurs du métier, cette pratique serait courante et très répandue chez les constructeurs, cela ne daterait pas d’hier…

Lire aussi:

Faites partie de quelque chose de grand