Seulement si toutes les conditions sont réunies.

Même après avoir perdu deux cylindres par rapport à l'ancienne génération, la nouvelle Audi RS 5 n'en est pas moins performante, bien au contraire. Magie de la suralimentation, le bloc 2,9 litres V6 de 450 chevaux est pourvue de deux turbos afin d'améliorer encore les performances, et les 600 Nm de couple disponibles (contre 430 Nm pour l'ancien V8) permettent à la nouvelle Audi RS 5 d'afficher des chronos de supercars. Mais la puissance ne suffit pas. C'est tout un ensemble, et un savant mélange entre le poids et les technologies embarquées qui permettent aux voitures modernes de prétendre aux meilleurs chiffres possibles.

2018 Audi RS 5 Coupe
2018 Audi RS 5 Coupe

D'ailleurs, pratiquement toutes les sportives d'aujourd'hui disposent d'un système launch control, une technologie permettant de faire passer toute la puissance au sol, sans perte de motricité, afin de garantir une accélération fulgurante. La transmission adapte le régime moteur idéal pour assurer un départ canon. C'est ce qui équipe la nouvelle Audi RS 5, lui permettant ainsi de revendiquer un 0 à 100 km/h en seulement 3,9 secondes.

Lire aussi :

Mais d'après Stephan Reil, le chef du développement chez Audi Sport, l'Audi RS 5 ne met pas 3,9 secondes à atteindre les 100 km/h, mais 0,2 dixième de moins. Ainsi, avec 3,7 secondes, elle surpasserait l'une de ses principale concurrente : la Mercedes-AMG C 63 S Coupé. Bien entendu, toutes les conditions doivent être réunies, le tarmac doit être parfait, les pneus à bonne température... Bref, des conditions plutôt rares, hormis sur circuit et avec une bonne préparation.

Essai Audi RS 5 (2017)