Seulement pour les véhicules d'occasion les moins polluants.

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, est décidément très actif sur la scène médiatique ces derniers temps. En effet, le ministre d'État commence à mettre en place les différentes mesures du programme d'Emmanuel Macron, parmi lesquelles celle selon laquelle l'actuel Président de la République souhaite instaurer une prime à l'achat concernant les véhicules d'occasion les moins polluants. Cette annonce fait suite à celle qui consiste à mettre fin à la vente des véhicules essence et diesel pour 2040.

Nicolas Hulot a déclaré ce lundi sur RTL : "On va donner la possibilité d’acheter un véhicule d’occasion car tout le monde n’aura pas la possibilité dans l’immédiat de s’acheter un véhicule neuf".

Lire aussi:

Quel montant ?

Pour le moment, le montant de la prime n'a pas encore été précisé. Nous savons en revanche qu'elle sera offerte aux propriétaires d’un véhicule diesel datant d’avant 1997 ou essence d’avant 2001 qui achètent un véhicule plus propre, neuf ou d’occasion. Ce serait alors inédit puisque les primes actuelles ne s'adressent qu'aux acheteurs de véhicules neufs. Pour rappel, l'aide est de 6000 euros pour l'achat d'un véhicule neuf électrique, auquel s'ajoute 4000 euros si vous redonnez par la même occasion un véhicule diesel immatriculé avant le 1er janvier 2006.

Lire aussi :

L'aide est en revanche un peu plus mince concernant l'achat d'un véhicule hybride. Le bonus est de seulement 1000 euros, et 2500 euros peuvent s'ajouter si, comme pour un véhicule électrique, vous délaissez votre véhicule diesel d'avant 2016.

La rénovation du parc automobile "En Marche"

Comme énoncé un peu plus haut, il s'agit de l'une des promesses de campagne d'Emmanuel Macron. Celui-ci s'était dit favorable à une prime pour l'achat d'un véhicule hybride ou électrique, neuf ou d'occasion, si celui-ci remplace un ancien diesel (d'avant 2006 pour le moment).

Nicolas Hulot a annoncé que la nouvelle prime serait précisée dans le cadre du projet de loi des finances. Cette prime devrait être mise en place dès l'année prochaine, 2018, si elle est adoptée.

Source : Sud Ouest