Au total, on obtient une somme rondelette de plus de 230 millions d'euros !

Vous avez déjà entendu quelqu'un vous dire qu'une voiture n'était qu'une machine pour vous rendre d'un point A à un point B, sans rien de plus ? À ces personnes, vous avez le droit légal de jeter un regard froid suivi d'un argumentaire des plus fournis pour lui démontrer le contraire.

Lire aussi:

D'ailleurs, vous pourrez probablement citer les dix voitures de cette liste, qui pour leurs propriétaires, doivent avoir une autre symbolique et utilité que "transport d'un point A à un point B". Ces dix voitures, les plus chères du monde, représentent au total, plus de 229 millions. On y retrouve plusieurs Ferrari. À titre de comparaison, vous pourriez faire fonctionner plus que correctement une écurie de Formule 1 avec cette somme, ou acheter une île de 40 hectares aux Caraïbes et y construire une piste, et investir dans une flotte d'avion de chasse russes à la retraite. Intéressons-nous aux voitures quand même.

1959 - Ferrari 250 GT California Spider Competizione: 15'832'000 euros

La 250 California est l'une des Ferrari les plus rares et les plus convoitées de l'Histoire. Ligne tendue, châssis 250 GT, elle fait tourner les têtes et les comptes en banque, comme lors de la vente Gooding & co, en août 2016.

1959 Ferrari 250 GT LWB California Spider Competizione

1961 - Ferrari 250 GT SWB California Spider: 16'300'000 euros

Ancienne voiture de l'acteur Alain Delon, cette Ferrari a longtemps dormi au sein de la collection abandonnée de Roger Baillon. Vendue à Rétromobile en 2015, la voiture est partie en l'état, pour 16'300'000 euros.

1961 Ferrari 250 GT California Spider

1939 - Alfa Romeo 8C 2900 B Lungo Spider : 17'270'600 euros

Il s'agit de la première des trois voitures ne portant pas de logo Ferrari sur elle, mais garde une connexion avec la marque de Maranello : c'est en 1939 qu'Enzo Ferrari a quitté Alfa Romeo. Cette milanaise d'avant-guerre, outre sa puissance, offrait une ligne admirable qui a trouvée preneur, en 2016, lors de la vente RM Sotheby's de Monterrey.

1939 Alfa Romeo 8C 2900 B Lungo Spider

1955 - Jaguar Type D : 18'997'700 euros

Vendue lors de la même vente que l'Alfa Romeo précédente, cette Jaguar de l'écurie Écosse a rencontré un grand succès lors de la vente puisque cette voiture a remporté les 24 Heures du Mans en 1956, ce qui est un argument incontournable. Côté performance, son six cylindres en ligne lui permet de flirter avec les 250 km/h, en grande sécurité, puisqu'elle reçoit des freins à disques.

1955 Jaguar D-Type

1964 - Ferrari 275 GTB/C Speciale: 23'027'500 euros

Cette Ferrari demeure extrêmement rare puisque seulement trois modèles ont été construits. Elle fut d'abord pensée comme une voiture de course... mais ne sera vue que sur la route. C'est également la première Ferrari à recevoir des suspensions arrière indépendantes. Elle fut vendue par RM Sotheby's en août 2014, à Monterrey.

1964 Ferrari 275 GTB/C Speciale

1967 - Ferrari 275 GTB/4 S NART Spider: 23'987'000 euros

NART est un acronyme spécial pour Ferrari, puisqu'il s'agit du North American Racing Team de Luigi Chinetti. L'homme avait commandé une 275 GTB4 cabriolet, modèle qui n'existait pas, et fut ainsi nommé NART. Cette voiture est considérée comme la voiture de route la plus chère au monde. Elle fut produite à 10 exemplaires, et ce modèle fut vendu en août 2013 par RM Sotheby's à Monterrey.

1967 Ferrari 275 GTB/4 S NART Spider

1956 - Ferrari 290 MM : 24'467'000 euros

Mise au point pour participer aux célèbres et difficiles Mille Miglia (d'où le MM), la 290 présentait un V12 de 320 chevaux sous son capot. Cette voiture marquée du numéro de châssis #0626 a une longue carrière en course. Elle fut vendue lors de la vente RM Sotheby's de décembre 2015.

1956 Ferrari 290 MM

1954 – Mercedes-Benz W196 : 25'862'400 euros

Pilotée par Fangio, Moss, Kling et Hermann, la Mercedes W196 a fait la razzia sur les courses de Formule 1 de l'époque. Elle est désormais très performante aux enchères puisqu'elle a été vendue par Bonhams à Goodwood en juillet 2013.

1954 Mercedes-Benz W196

1957 – Ferrari 335 S : 32'100'000 euros

Pierre Bardinon, c'est l'histoire du Mas du Clos près d'Aubusson, et d'une collection de Ferrari fantastique. La 335 S vendue par Artcurial en février 2016 était l'une d'elles. Conçue pour le championnat du monde d'Endurance de l'époque, elle pouvait atteindre les 305 km/h en pointe et fut remplacée par la radicale 250 TR.

1957 Ferrari 335 S

1962 - Ferrari 250 GTO :  33'245'900 euros

La voiture la plus chère du monde aurait pu être la Ferrari de Pierre Bardinon, la 335 S précédemment citée. En euros, c'est le cas, mais en dollars, un peu moins. Vendue 38 millions de dollars en 2014, la Ferrari valait à l'époque 28 millions d'euros, au jeu des taux de change. Aujourd'hui, le rapport à évolué, et 38 millions de dollars valent 33 millions d'euros. Il fallait bien une petite polémique pour celle qui aujourd'hui encore est l'une des plus belles voitures du monde. Étonnant lorsque l'on sait que Fernand Tavano, pilote manceau de renom dans les années 1960, avait donné sa voiture à l'école de pilotage de l'ACO. Aujourd'hui, cette Ferrari est probablement la plus recherchée.

1962 Ferrari 250 GTO

Avec Guillaume Nédélec/Motor1.com

Faites partie de quelque chose de grand