La conduite humaine sera-t-elle bientôt folklorique ?

Il y a quelques jours, le patron de Tesla a pris part à une réunion organisée par la National Governors Association, aux États-Unis. Il a à cette occasion a partagé sa vision du futur de l'automobile. 

Ses déclarations concernant l'avenir des voitures non autonomes ont marqué les esprits. Jugez-en par vous même : "Dans vingt ans, les choses seront essentiellement électriques ou autonomes. Complètement autonomes. Il n'y aura pas de volant. Dans vingt ans ? Ce sera comme avoir un cheval. Les gens ont des chevaux, ce qui est cool. Il y aura des gens qui auront des voitures non autonomes, comme les gens ont des chevaux. Il sera tout simplement inhabituel de l'utiliser comme un moyen de transport"

Lire aussi :

Vous l'aurez donc compris, Elon Musk croit au développement de la conduite autonome et de l'électrique, deux éléments autour desquels Tesla a axé son offensive. Par conséquent, certains diront que l'homme d'affaires américain prêche pour sa propre paroisse. Cela est en partie vrai mais en même temps, les talents de visionnaire d'Elon Musk ne sont plus à démontrer. D'ailleurs, la plupart des constructeurs suivent aujourd'hui le même chemin, en développant progressivement la conduite autonome (Audi et sa nouvelle A8 l'ont récemment prouvé) et une offre électrique plus fournie.

Toujours selon les dires du patron de Tesla, la plupart des voitures produites seront autonomes dans dix ans, tandis que la moitié d'entre elles seront dotées d'une motorisation électrique.

Source : Inverse

Lire aussi :

 

 

Faites partie de quelque chose de grand