Une série spéciale de lancement en attendant le reste de la gamme.

Bien présent sur le marché des SUV, en grande partie pour convaincre le marché américain, Hyundai s'intéresse aussi au Vieux Continent. La preuve en commercialisant un petit SUV baptisé Kona, destiné à lutter contre les Citroën C3 AirCross, Peugeot 2008 et Renault Captur.

Long de 4,16 mètres, et largement personnalisable, ce challenger coréen dispose d'un argument que les autres n'ont pas : la possibilité d'opter pour la transmission intégrale. Bien utile pour les régions montagneuses.

Nouvelle calandre, optiques à plusieurs étages, nombreuses protections de carrosserie, possibilité de coloris bi-ton... Le Kona a aussi tous les ingrédients pour séduire les citadins.

2018 Hyundai Kona

L'offre de motorisations s'articule autour de mécaniques dernier-cri, à l'instar des 1.0 T-GDI de 120 ch, 1.6 T-GDI de 177 ch et 1.6 CRDI de 115 ch et 133 ch. Le Hyundai offre aussi le choix entre la boîte manuelle à 6 rapports, ou l'unité à double embrayage.

En attendant que la gamme s'étoffe sur le marché français, voici que Hyundai présente une version Edition 1 équipée du bloc de 120 ch.

Cette version dispose des équipements suivants :

- Caméra de recul
- Jantes alliage de 18 pouces
- Sellerie Tissu - Cuir
- Climatisation automatique
- Régulateur / limiteur de vitesse
- Navigation GPS Europe
- Feux de jour à LED
- Aide au stationnement arrière...

En option, on ne trouve que la peinture métallisée à 550 € et la roue de secours temporaire à 100 €.

La dotation du Hyundai Kona n'a pas à rougir de la comparaison avec des modèles plus haut de gamme, puisque l'on trouve donc - selon les finitions - un affichage tête haute, un chargeur par induction, et un ensemble multimédia dernier-cri.

L'arsenal sécuritaire se compose d'un système anti-collision, d'une alerte d'angle-mort, d'un système surveillant la vigilance du conducteur...

Lire aussi:

 

Faites partie de quelque chose de grand