En 1989, Mazda sortait la MX-5 NA. Une voiture qui deviendra le cabriolet le plus vendu de l'Histoire.

En 1989, Mazda sort un roadster qui reprend les grands principes des cabriolets britanniques des années 1960 : petits moteurs, petite taille et poids contenu. C'est ainsi que la MX-5 voit le jour. Une voiture qui va être vendue aussi bien en Europe qu'aux États-Unis et au Japon. Sur certains marchés, elle prendra d'ailleurs le nom de Miata. 

Lire aussi :

Sous le capot, jusqu'en 1994, on retrouve le quatre cylindres 1,6 litres de la Mazda 323, modifié cependant pour prendre place dans la MX-5. La voiture présente ainsi 115 chevaux, et est associé à la boîte de vitesses issue de la RX-7. Par la suite, la voiture va également recevoir un bloc 1,8 litres de 130 chevaux.

1989 - Mazda MX-5 NA
1989 - Mazda MX-5 NA

Associé au petit poids (955 kg) et au châssis joueur, les deux moteurs font merveille dans la Mazda, qui devient une véritable voiture plaisir. Il n'en faut pas plus pour que le succès se fasse ressentir autour du monde. Très vite, la Mazda être plébiscité, à tel point qu'elle se vendra bien plus que la MG B, qui détenait jusqu'ici le titre de cabriolet le plus vendu de l'histoire.

Lire aussi :

L'aventure se poursuit près de 28 ans après, puisque la MX-5, désormais arrivée à sa quatrième génération, continue de faire tourner les têtes, après avoir dépassé le million d'exemplaires produits. Une voiture plaisir à étudier de près aujourd'hui pour tout amateur de cabriolet et de voitures de caractère !

1989 - Mazda MX-5 NA