Le constructeur franco-japonais se hisse devant Volkswagen et Toyota !

Carlos Ghosn avait beau le répéter au Mondial de l'Auto à Paris en octobre dernier, après l'annonce du rachat de Mitsubishi, l'objectif premier du groupe Renault-Nissan n'était pas la priorité de l'Alliance : "L'objectif d'intégrer le top 3 mondial serait atteint. La place de n°1 mondial n'est pas une priorité, mais tout à fait atteignable. En 2016-2017, cela se jouerait à quelques milliers de véhicules vendus", expliquait-il ainsi lors du salon parisien.

Renault Clio reine du marché

Depuis l'eau a coulé sous les ponts, et après une moitié d'année 2017 écoulée, le groupe récolte la moisson du travail effectué depuis un an. Avec 5'268'079 voitures écoulées depuis janvier, l'Alliance détrône Volkswagen (5'155'600 ventes), leader en 2016, et Toyota (5'129'000 voitures vendues). Des ventes qui augmentent de 7% avec de belles performances de Nissan au Japon, et de Renault en Afrique et en Asie.

Lire aussi:

Clotilde Delbos, directrice financière de Renault, explique ce succès : "Nos efforts de réductions de coûts sont revenus à un niveau plus traditionnel", détaille-t-elle au Figaro. "Et cela malgré une poursuite de nos efforts pour investir afin de préparer le futur, que ce soit en terme de technologie ou de gamme."

Carlos Ghosn with Nissan IDx Concept

Idéal pour le groupe, alors que ce dernier doit optimiser l'intégration de Mitsubishi dans son fonctionnement : "Cette performance nous assure une solide assise pour la mise en oeuvre de notre prochain plan stratégique et nous permet de confirmer nos objectifs pour l'année", a analysé Carlos Ghosn, PDG de Renault.

Lire aussi:

De son côté, Volkswagen souffre encore des retentissements du DieselGate, mais surtout, d'un mauvais départ de ses marques en Chine, notamment Audi. En revanche, Seat et Skoda se montre en pleine forme sur ces six premiers mois de l'année. Notons également le mauvais semestre de Hyundai-Kia, quatrième constructeur mondial (-7,9%), et de la progression de PSA, qui devrait encore se renforcer avec l'arrivée d'Opel dans son giron.

Les ventes mondiales au premier semestre 2017
Renault-Nissan 5'268'079 + 7%
Volkswagen Group (VW, Audi, Skoda, Seat) 4'809'453 + 0,4%
Toyota 4'622'000 + 2,4%
Hyundai-Kia 2'200'200 - 7,9%
Groupe PSA (Peugeot, Citroen, DS) 1'361'964 + 2,4%
Fiat-Chrysler 1'225'000 - 1%
BMW Group (BMW, Mini, Rolls-Royce) 1'220'819 + 5%

Daimler (Mercedes, Smart)

822'500 + 8%

Faites partie de quelque chose de grand