Une évocation du futur, et un hommage au passé...

Récemment, l'annonce de l'introduction officielle du "halo" sur les monoplaces de F1 dès 2018 – une protection placé autour de la tête du pilote -, a fait grand bruit. Voulant aller plus loin, l'artiste Antonio Paglia a imaginé des cockpits de F1 dotés d'une verrière, qui leur confère une allure de véritable avion de chasse.

Formula 1 Vision Concept 2025 - by Antonio Paglia Design

Une extrapolation que Paglia imagine pour l'horizon 2025, mais ses rendus reprennent des livrées qui ne seront pas étrangères aux fans de F1, et notamment ceux qui ont connu l'époque dorée des années 80 et 90.

En effet, on reconnaît au premier coup d'œil la légendaire livrée de la McLaren-Honda MP4/4 #12 et ses couleurs emblématiques rouge et blanc Marlboro, qui avait conduit Ayrton Senna à son premier titre mondial en 1988.

Lire aussi:

Formula 1 Vision Concept 2025 - by Antonio Paglia Design
Formula 1 Vision Concept 2025 - by Antonio Paglia Design

On retrouve également les couleurs de la Williams-Renault FW18 #5 pilotée par Damon Hill en 1996, saison du seul titre mondial décroché par le pilote britannique. Là aussi, la livrée reprend les couleurs d'un autre manufacturier de tabac, Rothmans cette fois, qui avait accompagné la structure britannique de 1994 – année de la mort d'Ayrton Senna – jusqu'en 1997, saison du sacre de Jacques Villeneuve.

Du V12 au V6 en trente ans

La troisième monoplace représentée, la Ferrari, évoque à la fois la 412T1 pilotée par Jean Alesi en 1994 (le dessin du casque évoque celui du pilote français), mais rend également hommage au numéro 18 de Lorenzo Bandini, pilote italien ayant trouvé la mort suite à un terrible accident lors du Grand Prix de Monaco en 1967.

Voilà qui nous amène à réfléchir à l'évolution de la F1 depuis ces trente dernières décennies, et l'on se souviendra des tonitruants V12 équipant les monoplaces de l'époque à la fin des années 80 et au début des années 90, avant l'introduction des blocs V10 en 1996. La Formule 1 est ensuite passée au V8 lors de la saison 2006, avant de réduire encore la cylindrée en 2014, où la catégorie reine a adopté le bloc V6.

Rendus: Antonio Paglia / Behance

Faites partie de quelque chose de grand