La catégorie reine se lance aussi dans l'eSports

Le progrès passe aussi par les jeux vidéo. La Formule 1, qui évolue depuis un an, va lancer cette année son championnat du monde eSports. Quarante pilotes vont ainsi être sélectionnés au cours du mois de septembre, avant une demi-finale qui se déroulera au Gfinity Arena de Londres, les 10 et 11 octobre.

Seuls les 20 meilleurs pilotes de ces demi-finales seront qualifiés pour la finale qui sera disputée en marge du dernier Grand Prix de l'année à Abu Dhabi, en novembre. Ainsi, le premier Champion du monde eSports sera couronné en même temps que son alter ego dans la réalité !

Un Championnat du monde eSports de Formule 1
Un Championnat du monde eSports de Formule 1

"Ce lancement présente une opportunité incroyable pour notre business : stratégiquement et dans la manière d'engager les fans", détaille Sean Bratches, directeur commercial de la Formule 1. "D'abord, c'est une catégorie en pleine croissance avec un énorme engagement des fans, et nous sommes fiers d'avoir Codemasters et Gfinity à nos côtés. Bien sûr, comme nous le faisons en Formule 1, nous continuerons à évoluer et à innover dans la manière dont nous allons faire fonctionner ce championnat virtuel parallèle à la F1, afin de nous assurer d'apporter l'expérience la plus enthousiasmante et agréable possible pour nos fans."

Lire aussi:

Attirer les fans

En récompense, le pilote Champion du monde d'eSports sera qualifié pour les demi-finales de l'édition 2018, recevra un statut d'expert de la discipline, et surtout, aura son propre personnage dans F1 2018. 

Un Championnat du monde eSports de Formule 1

"L'eSports est l'un des domaines du gaming qui grandit le plus vite et attire déjà le public par dizaines de millions", rappelle le PDG de Codemasters, Frank Saigner. "Nous sommes ravis d'annoncer cette série incroyable avec la Formule 1 pour notre jeu F1 2017. La nature hautement compétitive et le spectacle à haute vitesse combinés avec l'authenticité de notre jeu apporteront une expérience palpitante aux joueurs et aux spectateurs à travers le monde. Nous sommes impatients de nous engager encore plus auprès de la communauté loyale et passionnée qui est la nôtre, et pour amener de nouveaux fans vers notre jeu et vers la F1."

Lire aussi:

Ce n'est pas la première approche officielle d'une discipline ou d'un constructeur vers les eSports. Ainsi, la Formula E s'est vite tournée vers les jeux vidéos, tandis que Nissan, avec la GT Acadamy, a permis à de nombreux gamers de sauter le pas vers le pilotage professionnel, à l'image de Jordan Tresson en 2010, Jann Mardenborough ou encore le Russe Mark Shulzhitskiy.

Source: Motorsport.com

Un Championnat du monde eSports de Formule 1