Une voiture de sécurité autonome dans les années à venir ? Pas impossible : la FIA envisagerait le passage à la voiture autonome pour neutraliser les course.

Si la FIA a toujours insisté pour que le pilote demeure l'élément clé de la compétition automobile et de la Formule 1, la FIA (Fédération internationale de l'Automobile) envisage clairement de promouvoir les voitures autonomes au travers d'autres éléments des Grand Prix. 

Lire aussi:

Une ambition qui pourrait passer par une évolution en profondeur de la voiture de sécurité, qui intervient lors des neutralisations de course en Formule 1. Selon Marcin Budkowski, directeur du département technique de la F1, la voiture de sécurité pourrait être une belle manière de mettre en avant la voiture autonome, étudiée par de nombreux constructeurs.

La voiture de sécurité en Formule 1

"Laissez-moi vous donner un exemple, mais ce n'est pas le seul : nous avons parlé d'une voiture de sécurité sans humain", confirme Marcin Budkowski à Motorsport Network. "Cela ferait la promotion d'une technologie au sujet de laquelle il y a un peu de scepticisme et, à la place, ça pourrait montrer qu'elle fonctionne."

Lire aussi:

Ainsi, selon le directeur du département technique : "Le pilote de la voiture de sécurité ne serait plus essentiel, car il laisserait les commandes à un ordinateur. Mais nous devons avoir à l'esprit l'attraction qu'auraient des voitures de course [F1] sans pilote : les ingenieurs aimeraient ça, mais pas les fans."

Discrets débuts

En sport automobile, la voiture autonome commence à se mettre en place, via notamment Roborace. La compétition représentera la future série de support de la Formule E, pour laquelle plusieurs démonstrations ont déjà eu lieu. Cependant, la Formule 1 ne semble pas vraiment intéressée par le format actuel de Roborace, en dépit de l'intérêt technologique : "Je vois ça comme quelque chose de très intéressant, qui pousse les choses dans une direction", estime-t-il.

La voiture de sécurité en Formule 1

Selon lui, l'absence de pilote peut poser un vrai problème : "Cette idée de ne pas avoir de pilote en F1 peut-elle captiver des millions de fans à travers le monde ? Franchement, j'ai des doutes. Néanmoins, utiliser les sports mécaniques pour promouvoir de nouvelles technologies publiquement, comme avec une voiture de sécurité sans conducteur, ou d'autres événements comme Roborace, ça peut être fantastique en explorant la possibilité de nouvelles solutions."

 

Propos recueillis par Franco Nugnes/Motorsport.com

Lire aussi:

Source: Motorsport.com

La voiture de sécurité en Formule 1