Mais ne donne pas d'information concrète pour le moment.

Conçue pour la ville et donc adepte des petits trajets, la Twingo s'accommoderait fort bien d'une motorisation électrique. D'ailleurs, comme l'a indiqué Vincent Tourette (patron de la marque au Royaume-Uni), Renault a bien cette idée dans un coin de la tête. "Lorsque la demande sera là, nous serons prêts", a-t-il en effet expliqué à ce propos aux journalistes d'Autocar, sans donner plus d'informations.

Renault Twingo GT 2016
Renault Twingo GT 2016
Renault Twingo GT 2016

Les paris sont donc ouverts. La Twingo se convertira-t-elle à l'électrique dès son restylage programmé pour 2018 ? Ou attendra-t-elle un changement de génération ? Difficile de le savoir pour le moment !

Lire aussi :

Quoi qu'il en soit, l'architecture du modèle ne semble pas totalement incompatible avec ces envies d'électrique. En effet, la Twingo partage aujourd'hui sa plate-forme avec la Smart Fortwo, laquelle dispose bien d'une déclinaison "0 émission". Si le projet se confirme, le défi pour Renault consistera à ne pas cannibaliser les ventes de la Zoé qui, malgré un gabarit plus important, vise aussi une clientèle essentiellement urbaine.

En Chine, le groupe Renault devrait bel et bien investir le marché des petites voitures électriques dans les années à venir. Pour cela, il vient de créer une coentreprise avec le constructeur local Dongfeng. Les premiers véhicules issus de cette alliance sortiront des chaînes en 2019.

 Source : Autocar

Lire aussi :

 

Renault Twingo GT 2016 Mondial de l'Automobile