FCA est à vendre, mais n'a pas reçu d'offres concrètes.

Depuis quelques semaines, la rumeur enfle. Le groupe FCA aurait été approché par un ou plusieurs constructeurs chinois. Ces derniers ont démenti cette rumeur à l'exception de Great Wall Motor, qui se dit intéressé par le groupe FCA (surtout de la marque Jeep) mais affirme n’avoir procédé à aucune offre.

Vous aimerez aussi:

Aujourd’hui, c’est au tour de Sergio Marchionne - administrateur délégué du groupe – de démentir catégoriquement cette rumeur. En marge du Grand Prix d’Italie de Formule 1 à Monza, Sergio Marchionne a répondu aux questions des journalistes : "FCA n’a aucune offre sur la table et n’a été approché par personne".

Sergio Marchionne FCA

Sergio Marchionne affirme sa volonté de vouloir tout simplement épurer son portefeuille d’activité, autrement dit, l’administrateur délégué souhaite se débarrasser de certaines filiales d’ici à la fin 2018 : "Il y a des activités au sein du groupe qui n'ont pas leur place chez un constructeur automobile, par exemple les composants. Le groupe doit être dégagé de ces choses".

Concernant la scission du groupe et la vente des marques Maserati et Alfa Romeo, Sergio Marchionne pense que les conditions ne sont pas encore réunies, il avoue cependant que cette idée a du sens et que cela pourrait être réalisé après la fin de son mandat, en avril 2019.

Lire aussi: