500 exemplaires seront commercialisés.

La Nissan Micra sort des chaînes de l'usine Renault de Flins, en France. Un peu comme la Toyota Yaris, produite à Valenciennes, il s'agit donc d'une citadine japonaise aux forts accents tricolores. Nissan a d'ailleurs décidé de souligner ces liens avec l'Hexagone en commercialisant à partir de septembre une série Made In France limitée à 500 exemplaires.

Micra Made In France

Esthétiquement, cette finition spéciale a fait le choix de la discrétion en s'offrant simplement un badge Made In France sur les montants de pare-brise ainsi qu'une peinture métallisée (bleue, blanche ou rouge, cela va de soi). Côté équipements, la Micra Made In France bénéficie de série du freinage d'urgence autonome, de l'écran tactile 7" avec Apple CarPlay, du bluetooh, du régulateur-limiteur vitesse ou encore des phares et essuie-glace automatiques. Elle est proposée avec les essence 1,0 litre 71 ch et IG-T 90 ch et le Diesel dCi 90 ch.

Lire aussi :

Les tarifs débutent à 13'500 euros. Selon Nissan, cette série spéciale basée sur la finition intermédiaire Acenta offre un avantage client de 2800 euros. Quoi qu'il en soit, elle remet brièvement la Micra sur le devant de la scène, avant l'arrivée d'une nouvelle Leaf très attendue. Le constructeur japonais semble aujourd'hui satisfait du succès de sa citadine, qui a séduit environ 5000 clients en France depuis sa commercialisation il y a environ trois mois.

Lire aussi :

 

Nissan Micra Made In France