McLaren et Honda mettent fin à leur collaboration. L'écurie anglaise semble se diriger vers Renault.

L'entente ne semblait plus vraiment solide. D'un côté, une écurie britannique lassée du manque de performances et d'absence de résultats, de l'autre, un constructeur qui n'a pas vraiment progressé depuis 2015. Après des semaines de discussions, McLaren est parvenu à un accord pour mettre fin au contrat avec Honda et être équipé de moteurs Renault à partir de 2018.

F1 - Grand Prix de Monza 2017

D'après plusieurs sources proches du dossier, le constructeur français et McLaren ont conclu un engagement les liant pour les trois prochaines saisons. Soit jusqu'à la fin de l'ère turbo hybride actuelle. Il devrait comprendre la fourniture des mêmes moteurs que ceux dont disposeront l'écurie d'usine et Red Bull Racing.

Lire aussi:

Engagée depuis près de trois ans avec Honda, la collaboration entre McLaren et Honda tourne court, accablée par les ennuis mécaniques et le manque de performances. À ce jour, aucune victoire, aucun podium, aucune pole et seulement trois petits top 5 en cours sont à dénombrer. Bien trop peu pour une écurie qui se considère comme un top team dans le paddock.

F1 - Grand Prix de Monza 2017

Des résultats faméliques dus tout à la fois à un manque de performances criant, à des soucis de fiabilité perpétuels et à des choix techniques, de la part des deux firmes, qui ont rarement été couronnés de réussite. La décision de revoir l'architecture moteur pour 2017 a précipité le duo dans une nouvelle saison de galère, celle de trop, après une année 2016 relativement encourageante.

Lire aussi:

La séparation, devenue quasiment inévitable, est donc désormais très proche d'une officialisation en bonne et due forme, qui devrait ouvrir la voie, comme Motorsport.com le rapportait la semaine passée, à des annonces concernant également Toro Rosso, Honda, Carlos Sainz et, potentiellement, Fernando Alonso.

Avec Dieter Rencken

Source: Motorsport.com