L'exemplaire présidentiel retrouve les fastes de la République.

DS doit se faire un nom sur le marché du premium, et la tâche s'annonce difficile. En effet, nombreux sont ceux qui ont tenté de bousculer les marques allemandes avant d'essuyer finalement un échec. Mais l'initiative est courageuse et mérite d'être saluée. Et qui sait, peut-être sera-t-elle couronnée de succès. 

 

Lire aussi :

La jeune marque tricolore choisi logiquement des sites prestigieux pour exposer ses nouveautés. Après avoir investi Chantilly à l'occasion du concours d'élégance, DS a cette fois jeté son dévolu sur l'un des lieux les plus emblématiques de France : l'Élysée. Ainsi, le nouveau DS 7 Crossback prendra la pose dans la cours d'honneur du palais présidentiel pour les Journées du Patrimoines, les 16 et 17 septembre prochains. Et l'exemplaire exposé sera un peu spécial, puisqu'il s'agira du DS 7 Crossback présidentiel dans lequel Emmanuel Macron a paradé au lendemain de son élection.

DS 7 Crossback Macron
DS 7 Crossback Macron

Naturellement, ce modèle a reçu quelques modifications de circonstance : toit découvrable, porte-drapeau, gyrophares, dorures en or, etc. Selon la communication officielle du constructeur, il poursuit la longue tradition des Citroën présidentielles incarnée par la DS 21 du Général de Gaulle ou les deux SM découvrables.

Pour rappel, une édition de lancement dite La Première est d'ores et déjà disponible à la commande. La commercialisation en bonne et due forme du DS 7 Crossback débutera en janvier prochain.

Lire aussi:

DS 7 Crossback présidentiel