Ford continue de s'impliquer en Inde, et s'allie avec Mahindra.

L'implication de Ford sur le marché indien s'est développée depuis 27 ans. Entre l'entrée en Inde en 1995 et aujourd'hui, 14'000 personnes ont rejoint l'entreprise, ce qui en fait son second bassin d'emploi. Une développement qui est passé également par l'installation des usines de Chennai, Tamil Nadu et Sanand. La marque de Dearborn a aussi tissé des liens avec les entreprises locales, et notamment avec le groupe Mahindra.

Lire aussi :

Ce sont ces liens qui prennent forme aujourd'hui, avec la mise en place d'une collaboration entre les deux groupes. Les équipes de Ford et Mahindra collaboreront sur une période pouvant porter jusqu'à trois ans. Une éventuelle collaboration stratégique approfondie sera décidée à la fin de cette période. Localement, Mahindra est le leader du secteur des voitures utilitaires. C'est aussi la seule marque à disposer d'une gamme de voitures électrique.

Une opportunité pour Jim Farley, vice-président exécutif et président de Global Markets de la firme à l'ovale bleu. "Ford s'engage en Inde et cette alliance peut nous aider à offrir les meilleurs véhicules et services aux clients tout en se renforçant sur le cinquième plus grand marché de véhicules au monde."

Il explique également le choix de s'associer avec Mahindra. "Nos deux sociétés ont une longue histoire de coopération et de respect mutuel. Le mémorandum d'accord que nous avons signé aujourd'hui avec Mahindra nous permettra de travailler ensemble dans le cadres des changements dans l'industrie automobile."

2017 Ford Fiesta

Ces efforts sont importants pour l'avenir : "L'énorme potentiel de croissance du marché des services publics et l'importance croissante de la mobilité et des véhicules électriques à batterie abordables sont alignés sur nos priorités stratégiques."

Le Dr Pawan Goenka, directeur général de Mahindra se réjouit également de cette collaboration. "Les changements auxquels fait face l'industrie automobile au niveau mondial sont déclenchés par l'augmentation accélérée des nouvelles technologies, des politiques de durabilité et de nouveaux modèles de mobilité partagée urbaine."

Lire aussi :

Selon lui, "compte tenu de ces changements, nous voyons la nécessité d'anticiper les nouvelles tendances du marché, d'explorer des solutions de rechange et de rechercher des moyens de collaborer, même si nous sommes en concurrence et créons de puissantes synergies qui permettront une exploitation rapide des nouvelles opportunités."