Quel avenir pour Škoda ?

En 1991, le groupe Volkswagen a racheté le constructeur tchèque: Škoda. Depuis, la marque profite des dernières technologies et de tout le savoir-faire allemand. En quelques années, le groupe Volkswagen a réussi à redresser les ventes du constructeur, qui prend d’ailleurs de plus en plus d’ampleur au sein du groupe.

Lire aussi:

Après plus de 20 ans de labeur, Škoda est avec Porsche, la poule aux œufs d’or du groupe Volkswagen. En 2016, le constructeur tchèque affiche même une marge opérationnelle de 9,6 %, le constructeur est plus rentable qu’Audi (marge opérationnelle de 8 %) ! Qui l'aurait cru...

Au fur et à mesure, les véhicules Škoda concurrencent frontalement les modèles proposés par Volkswagen, ce qui n’est pas tellement au goût du constructeur allemand. Škoda grappille régulièrement des clients à Volkswagen, et ce n’est pas prêt de s’arrêter avec la commercialisation du Kodiaq et du Karoq. Volkswagen perd des parts de marché (- 14,77 % au premier semestre en France), le constructeur a lourdement souffert du dieselgate.

Les dirigeants de Volkswagen tentent alors d’enrayer cette expansion fulgurante. Ils pointent du doigt la concurrence déloyale faite par Škoda. En effet, et contrairement à Volkswagen, le constructeur thèque ne produit pas ses voitures en Allemagne, mais en République Tchèque, là où la masse salariale est moins lourde.

Lire aussi:

Ainsi, avec des coûts de production plus faibles et une technologie similaire à Volkswagen, Škoda affiche une santé d’enfer ! Volkswagen va tenter de mettre les points sur les i, les dirigeants pensent d’ailleurs accroître les redevances payées par Škoda et à délocaliser une partie de la production Škoda en Allemagne afin de jouer à armes égales. Mais le gouvernement tchèque ne l'entend pas de cette oreille, il s’est totalement opposé à cette idée, Škoda ne doit pas quitter les frontières tchèques !

Dans le futur, le groupe Volkswagen va alors mieux différencier ses marques (notamment grâce au passage à l'électrique). Les clients visés par Škoda doivent être différents des clients de Volkswagen. Ce dossier sera mis sur la table au mois de novembre prochain, lors du conseil d’administration visant à valider le budget annuel.

 

Source: Reuters