PSA multiplie ses activités aux États-Unis, et ce n'est que le début !

Le mercredi 4 octobre, PSA a annoncé son grand retour aux États-Unis après plus de 20 ans d’absence. Pour son retour au pays de l’oncle Sam, PSA ne va dans un premier temps pas vendre de voitures. Le groupe français s’intéresse à un tout nouveau marché, celui des nouveaux modes de transport.

Lire aussi:

C’est à Seattle que PSA va lancer Free2Move. Il s’agit d’une application permettant aux utilisateurs de géolocaliser, de comparer et de louer différents moyens de transport. Cette application intègre les voitures en autopartage (ZipCar, Car2Go, TravelCar) ainsi que les services de vélos en libre-service (Ofo Bike, Lime Bike, Spin Bike).

Jusqu’à maintenant, cette application n’était disponible que dans sept pays dont la France (Espagne, Allemagne, Italie, Autriche, Angleterre, Suède). L’application Free2Move est utilisée par 400'000 clients et compte une trentaine d’opérateurs selon PSA.

Carlos Tavares, le patron de PSA, a clairement annoncé lors de la présentation de son plan stratégique "Push to Pass", que les États-Unis sont à nouveau un pays cible pour le groupe. Dans les dix prochaines années, le groupe français entend bien se faire un nom en multipliant ses activités, que ce soit dans l’automobile ou dans des activités annexes.

D’ailleurs, en 2017, PSA a investi quelques millions d’euros dans l’entreprise TravelCar (un service d’autopartage) afin d’accompagner son lancement et son expansion sur le territoire américain.

Lire aussi:

 

Source: Usine nouvelle