Autour de la République de Saint-Marin, pas moins de 15 champions vont rendre hommage à Colin McRae lors du Rallylegend.

Événement très populaire en Italie, mais pas seulement, Rallylegend est un lieu de rencontre privilégié des passionnés de rallyes, qui voient chaque année des gloires passées et actuelles de la discipline faire le déplacement. L'édition 2018, regroupant en tout près de 140 voitures, ne dérogera pas à la règle mais battra sans aucun doute un record avec la présence de 15 des 16 Champions du monde encore vivants. Objectif : rendre hommage à Colin McRae, peut-être le plus populaire d'entre eux, lui-même couronné en 1995 et disparu il y a dix ans cette année dans un accident d'hélicoptère.

Lire aussi:

À l'origine de cette initiative se trouvent l'organisation de ce rendez-vous très prisé et Luis Moya, ancien copilote de Carlos Sainz chez Subaru puis Ford et aujourd'hui ambassadeur de Rallylegend.

Colin Mcrae

"J'ai rencontré les organisateurs de l'événement qui m'ont dit ce qu'ils voulaient faire, et j'ai répondu que le pourrais les aider", explique l'Espagnol. "Mais j'ai juste passé quelques coups de fil, Colin McRae a fait le vrai travail quand il pilotait. Je dois l'admettre, j'ai été surpris de la réponse. Je connaissais Colin, il apportait un grand charisme dans le championnat. Il n'y en a eu qu'un comme lui dans ce sport, il était dans l'esprit de chacun – vous n'aviez qu'à prononcer son nom pour voir que tout le monde l'adorait."

Ironiquement, le seul absent parmi les 16 Champions du monde encore en vie sera Carlos Sainz, qui est au Texas ce week-end pour le Grand Prix des États-Unis de F1.

"J'ai commencé à passer quelques coups de fil et tout le monde a dit oui", poursuit Moya . "Le seul qui manque est Carlos. Il était très déçu, mais son fils court au Texas ce même week-end et ils ont une rencontre de famille qu'il ne peut manquer. Sans cela, Carlos aurait été présent."

Colin Mcrae

Trente-sept titres vous contemplent...

Sandro Munari et Markku Alén, vainqueurs de la Coupe FIA des Pilotes en 1977 et 1978 (ancêtre du Championnat du monde des Pilotes), Walter Röhrl (titré en 1980 et 1982), Ari Vatanen (1981), Hannu Mikkola (1983), Stig Blomqvist (1984), Timo Salonen (1985), Juha Kankkunen (1986, 87, 91, 93), Miki Biasion (1988, 89), Didier Auriol (1994), Tommi Mäkinen (1996 à 99), Marcus Grönholm (2000 et 2002), Petter Solberg (2003), Sébastien Loeb (2004 à 2012) et Sébastien Ogier (2013 à 2016) piloteront ainsi chacun une des voitures de l'Écossais, dimanche, sur une des spéciales de Rallylegend.

Colin Mcrae

Aujourd'hui décédés, Björn Waldegård (vainqueur du premier Championnat du monde en 1979) et Richard Burns (couronné en 2001) seront représentés par ceux qui furent leurs copilotes emblématiques, Hans Thorszelius et Robert Reid.

D'autres pilotes non titrés prendront également part à la "Colin's Parade", dont le benjamin des McRae, Alister, sur la Subaru avec laquelle son frère fut titré et avec à ses côtés celui qui était alors le copilote de Colin, Derek Ringer. Kris Meeke, pour sa part, prendra le volant d'une Citroën Xsara WRC, dernière World Rally Car pilotée en compétition par celui qui fut son idole et son mentor.

Lire aussi:

"Petit, j’étais un de ses fans inconditionnels", se souvient le tout récent vainqueur en Espagne. "Quand j’avais 16 ans, j’avais économisé pour aller le voir rouler au Rallye de Catalogne. Ensuite, j’ai commencé à travailler au bureau d’études de M-Sport. Mais je voulais piloter et j’ai pu accéder à mon rêve en remportant une opération de détection de jeunes pilotes. Ma première saison ne s’est pas passée idéalement, mais Colin m’avait remarqué et il m’a pris sous son aile. Il m’a aidé à progresser, puis à passer en FIA Junior WRC. Aujourd’hui encore, c’est sans doute la personne à qui je dois le plus."

Colin Mcrae

À noter que Sébastien Loeb pilotera par ailleurs ce week-end une des ses anciennes Citroën C4 WRC, aujourd'hui propriété du rallyman italien Luca Pedersoli, et que Sébastien Ogier retrouvera quant à lui sa Volkswagen Polo R WRC de 2016.

"J'ai appelé Malcolm [Wilson, directeur de M-Sport chez qui Ogier court cette année] pour lui demander s'il serait possible que Seb pilote la Polo, même s'il conduit une Ford Fiesta maintenant. Il m'a dit : 'Luis, ce n'est pas un problème", explique Moya. "Et la réponse a été la même de la part de Sven [Smeets, directeur de Volkswagen Motorsport] quand je lui ai demandé si on pourrait emprunter la Polo de l'année dernière. Quand c'est pour un événement comme celui-là et pour Colin, ça ne pose pas de problème. À chaque coup de fil que j'ai passé, j'ai pu voir clairement la puissance qu'avait Colin." 

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Source: Motorsport.com

Colin Mcrae