Une usine sans partenaire local ? Une première !

Après de longs mois de négociations, Tesla aurait trouvé un terrain d’entente avec le gouvernement chinois, qui autorise le constructeur de Palo Alto à installer son usine à Shanghai. C’est en tout cas ce que rapporte le Wall Street Journal, Tesla va pouvoir construire ses voitures dans l’empire du milieu, et diminuer ainsi ses coûts de fabrication.

Production Tesla
Production Tesla

Pour la toute première fois, les journalistes du Wall Street Journal rapportent que Tesla ne sera pas contraint de s’associer à un constructeur local, une première ! Cependant, le constructeur californien n’échapperait pas à la taxe sur les importations, qui s’élève à 25 % dans l'industrie automobile.

Tesla a refusé de commenter cette actualité mais affirme que les négociations ont bien eu lieu : "Tesla travaille avec l'administration municipale de Shanghai pour explorer la possibilité d'établir une usine dans la région pour servir le marché chinois", le constructeur se laisse encore quelques semaines de réflexion avant d’affirmer ou d'infirmer une quelconque information.

Si l’information est vérifiée, pour Tesla, l'ouverture d'une usine en Chine est comme du pain béni. Surtout que le gouvernement chinois s’est engagé dans la lutte à la voiture thermique. La Chine prévoit d’interdire progressivement les voitures à énergie fossile et encourage les constructeurs à enrichir leur offre en voitures électriques. Le marché de la voiture électrique prend donc progressivement de l'ampleur, ce qui fait les affaires de Tesla.

Par ailleurs, le gouvernement chinois va imposer aux constructeurs un quota de ventes de voitures propres, qu’elles soient électriques ou hybrides.

Lire aussi: