Un objectif ambitieux.

Toyota ne compte pas abandonner la motorisation à hydrogène. Le constructeur nippon pense en effet que cette technologie a de l'avenir, et il voit même ses coûts baisser considérablement à relativement court terme. 

La seconde génération de moteur à hydrogène sera introduite au début de la décennie 2020. Elle sera plus efficace, mais également moins chère à produire. Dans le même temps, Toyota pense que les voitures dotées d'une pile à combustible vont mieux se vendre dans les années à venir.

L'un dans l'autre, cela devrait aboutir à une baisse significative du coût de ces modèles. Ainsi, à partir de 2025 environ, on ne devrait plus constater de différences de prix entre une voiture à hydrogène et un véhicule hybride équivalent, sur le marché japonais tout du moins. C'est en tout cas ce qu'annonce Naomichi Hata, le directeur de la planification commerciale de Toyota.

Lire aussi :

Toyota Mirai

Actuellement, une Prius hybride est vendue un peu plus de 30'000 euros, une somme à comparer aux 66'000 euros que réclame la Mirai à hydrogène, certes un peu plus imposante.

Mais pour Toyota, il faut persister, l'avenir appartient aux audacieux. Sûr de lui, le constructeur japonais vient de présenter à Tokyo un nouveau concept doté d'une pile à combustible, le Fine-Comfort Ride Concept. En quelques mots, il s'agit d'une berline à la fois innovante et cossue, qui affiche une autonomie impressionnante de 1000 km.

Source : Autocar

Lire aussi :