Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont coiffé une cinquième couronne mondiale consécutive en terminant troisièmes au Pays de Galles.

Elfyn Evans, associé à Daniel Barritt, est devenu le premier pilote britannique à remporter sa manche nationale de la saison depuis le regretté Richard Burns en 2000. Mieux encore, le jeune Gallois, dont les meilleurs résultats cette année étaient auparavant des deuxièmes places au Tour de Corse 2015 puis en Australie cette année – battu de sept dixièmes de seconde seulement par Thierry Neuville –, ne pouvait s'imposer davantage "à la maison" que sur ce rallye qui se déroule plus précisément dans son pays et dont une spéciale passe à proximité de chez lui !

Evans a assuré sa position toute la matinée de ce dimanche, gérant l'écart avec ses poursuivants sans viser le meilleur chrono. Mais derrière lui, la tension était à son comble pour les places d'honneur, avec la perspective d'un cinquième titre mondial pour Sébastien Ogier et Julien Ingrassia.

Lire aussi :

Alors qu'Ott Tänak ne s'est jamais vraiment remis de sa contre-performance dans le brouillard de l'ES15, samedi, qui avait annihilé ses chances de titre, Neuville a assuré l'essentiel dans la première spéciale de ce dimanche (ES17) en reprenant à Ogier la deuxième place que celui-ci lui avait dérobée samedi soir dans ce même brouillard. En effet, le pilote Hyundai se mettait ainsi en situation, si leurs positions respectives n'évoluaient plus, de repousser l'échéance au Rallye d'Australie, dernière manche de la saison dans trois semaines. Et elles n'ont plus évolué avant la Power Stage (ES21).

Pour parvenir à ses fins, le Belge devait toutefois encore remporter cette dernière spéciale, et empocher du même coup les cinq points de bonus réservés à l'auteur du meilleur chrono, sans qu'Ogier ne se classe dans le top 5. Car à l'inverse, un seul point, celui du cinquième temps, assurerait le pilote M-Sport du titre.

La Power Stage pour Neuville

Après des scratches d'Ott Tänak, Andreas Mikkelsen, Jari-Matti Latvala et Mikkelsen encore dans les quatre premières spéciales de la matinée, Neuville a bien remporté la Power Stage mais savait, avant même d'en prendre le départ, qu'il n'avait plus aucune chance de titre puisqu'Ogier venait de s'assurer une place dans le top 5 de la spéciale.

Rallye de Grande-Bretagne - Classement final

 

Pilote

Copilote

Voiture Cat.

Écart & 

intervalle

1

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

Ford M-Sport

RC1  2h57:00.7

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai 

RC1 

37.3

37.3 

3

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport 

RC1 

45.2

7.9

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

Hyundai 

RC1 

49.8

4.6 

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota 

RC1 

50.3

0.5 

6

 Ott Tänak

 Märtin Järveoja

Ford M-Sport

RC1

1:02.3

12.0

7

 Kris Meeke

 Paul Nagle

Citroën

RC1 

1'20.5

18.2

8

 Hayden Paddon

 Seb Marshall

Hyundai 

RC1 

2:16.3

55.8

9

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Toyota

RC1

2:46.5

30.2

10 

 Dani Sordo

 Marc Marti

Hyundai

RC1

3:50.5

1:04.0

Source: Motorsport.com